Image default
Politique

Vote des dinosaures du Br / Abt, Adambi, Okounlola et Gbadamassi : Voici ce qu’ils ont dit après leur devoir civique

(L’homme de Dieu André Biaou Okounlola a même pardonné les membres de l’escadron de la mort  venus le tuer à son domicile à Savè)

Comme pour dire que, quelque que soit la physionomie du bouc, la cérémonie aura lieu, quelques membres du staff du Bloc républicain, ont mis leur bulletin dans l’urne ce dimanche matin.

C’est l’honorable André Okounlola qui a ouvert le bal ici à Cotonou à 09 heures quelques minutes, au bureau de vote de la mairie de Calavi. Interrogé par nos confrères qui sont étonnés de le voir accomplir son devoir malgré qu’il ait été traumatisé par la tentative d’assassinat dont il a été l’objet trois jours plus tôt à Savè où ses voitures et sa maison ont été brûlées par des drogués payés pour l’assassiner, l’honorable Okounlola a répondu en ces thèmes : « il faut parfois oublier le passé pour mieux construire l’avenir. Ce douloureux incident fait déjà partie du passé. Le plus important aujourd’hui est de permettre à notre pays de continuer cette gigantesque ouvre de développement économique amorcée depuis cinq ans.  Et pour ça,  rien et même pas des blessures physiques ou morales ne peuvent émousser mon ardeur à venir accomplir mon devoir civique qui, du reste, est en même temps, ma contribution pour aider mon pays à profiter au maximum de cette extraordinaire chance que Dieu nous a donnée. »

 Enfin, le député rescapé des dernières tueries de Savè par des assaillants, a invité tout le peuple béninois à sortir comme un seul homme, accomplir son devoir citoyen.

Après lui, c’est son jeune frère du même parti politique et ministre de l’Eau, Samou Adambi qui a signé certainement pour la Continuité.

C’est exactement, selon nos confrères de Daabaaru Tv, à 09 heures 41 minutes que le ministre Samou Seïdou Adambi a mis son bulletin dans l’urne du poste de vote 4, dans le centre de vote de l’école maternelle Ladjifarani au deuxième arrondissement de Parakou.

Après son devoir civique, le natif de Parakou a rendu grâce à Allah pour avoir accordé ce jour aux Béninois. Il a ensuite invité les populations de Parakou en particulier et celles du Bénin en général, à sortir massivement pour accomplir leur devoir civique dans la paix et dans la quiétude pour le développement de notre pays.

Après lui, c’est le bureau de vote de l’Eneam à Gbégamey, qui a reçu la visite du numéro 1 du Bloc républicain, Abdoulaye Bio Tchané. Après son vote, le coordinateur national de campagne du duo Talon-Talata, a appelé tous ses compatriotes à  cette fête nationale qui augure de la vitalité de notre démocratie tout en donnant à notre pays, ses chances de continuer le développement amorcé voici bientôt quelques années. Il a ensuite promis aux militants du développement, que tout se passera bien, qu’il n’y a pas péril en la demeure.

Enfin, vient l’homme que tout le monde attendait. C’est à Parakou dans son QG que Sa majesté Sunon Buku-Sura, Buku-Kera, l’honorable Rachidi Gbadamassi a accompli son vote.

Et comme à ses habitudes d’homme des grands événements, c’est à la tête d’une marée humaine faite de partisans, de brigade de sécurité et de soldats de la paix, que le politique a fait son apparition dans son bureau de vote.

Pour lui, il n’y a rien en face. Plus de peur pour aller voter à Parakou. Sa cité est sécurisée. C’est pourquoi il a choisi de donner l’exemple pour appeler tous ses compatriotes de Parakou à sortir massivement pour faire le geste utile.

Son vote a lancé ainsi la fièvre d’un vote massif à Parakou. Avec ça les 95% de participation promis par le maire Charles Toko a toutes les chances de tenir à Parakou pour montrer aux ennemis de la république que le vrai peuple est dans la Continuité.

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le Béninois Libéré

GRATUIT
VOIR