Le Béninois Libéré
Image default
Société

Vol d’argent à la Brigade Economique et Financière : Le couple épinglé passe aux aveux

Accusés d’abus de fonction, vol, blanchiment de capitaux et complicité, la policière Bissaloué E. Dalila et son compagnon sont passés aux aveux à la barre. Leur procès  a été ouvert ce lundi 16 mai 2022 à la Cour de répression des infractions économiques et du terrorisme (Criet).

Devant le procureur spécial de la Criet ce lundi 16 mai 2022, l’accusé principal dans l’affaire de vol d’argent à la Brigade Economique et Financière (BEF) a expliqué son mode opératoire. Selon les informations relayées par le quotidien Fraternité, la première étape du plan, a consisté à dérober la clé du coffre contenant les sous. Une fois en possession de cette clé, il lui a toujours été facile d’aller retirer frauduleusement de l’argent dans le coffre. La policière mise en cause pour vol  a confié que chaque fois qu’elle retirait de l’argent dans le coffre, elle y mettait des coupures de papier pour ne pas éveiller les soupçons. Contrairement à ce qui a été annoncé, elle a déclaré avoir volé une somme de 14 millions de francs CFA et non 17 millions FCFA. Ses œuvres malhonnêtes ont été découvertes au grand jour par ses supérieurs hiérarchiques. Ceci lors d’un contrôle de routine, grâce à la vigilance d’un agent.

Notons que Moumouni Alahassa, mari de la principale accusée et agent dans une Organisation Non Gouvernementale (ONG) s’est défendu à la barre. Il a expliqué qu’il n’était pas associé à l’acte de sa copine. Néanmoins, il reconnaît avoir reçu de la part de cette dernière de l’argent dont il ignore la provenance.  une somme de 7.500.000.

Pour rappel, ce couple a été déposé en prison le 05 mai 2022, après une garde à vue à la BEF. Leur procès a été renvoyé au 20 juin 2022

 Brunelle TCHOBO

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le Béninois Libéré

GRATUIT
VOIR