Le Béninois Libéré
Image default
Politique

Visite du Président Macron au Bénin : Talon restaure la dignité des Béninois et des Africains

Fini les courbettes à la con, à l’éternel insoumis ! Seule la réciprocité compte.  Si les gens s’attendaient à ce que le président Talon se rende à l’aéroport pour accueillir son hôte, cela n’a pas été le cas. Finies ces pratiques africaines en la matière non seulement qui sont une malheureuse réinvention des codes diplomatiques, mais en plus une manière de conforter ou légitimer un complexe qui tend à faire de nous, les éternels dominés qui se plient devant le dominateur. Les dirigeants africains qui se comportent ainsi prolongent donc la tragédie du maître et de ses sujets, que nos peuples ont longtemps vécue. Avec cette visite, le président Talon en a sifflé la fin.

Pour le Président TALON, il ne saurait déroger aux principes républicains et diplomatiques en se rendant en personne à l’aéroport. Ou mieux, demander à ce que les populations soient massées de nuit pour accueillir le dirigeant français. Tout cela fait dorénavant partie du passé et il en sera désormais ainsi. Toute chose qui n’est que la restauration de l’honneur du Bénin.

Et parlant de leurs échanges, le président Talon a évoqué des relations décomplexées entre la France et le Bénin. Et aux questions qui lui ont été posées, il a essayé d’apporter toute la lumière qu’il faut pour une meilleure compréhension.

Sur la question particulière du journaliste de LE MONDE, la réponse limpide, cinglante du Président Talon à un professionnel des médias juché sur son jugement vu d’occident, sans se donner aucune peine d’aller au fond des dossiers. Là-dessus, la pertinence de ses propos ne se discute pas, les similitudes avec les cas des GILETS JAUNES en France et des ASSAILLANTS DU CAPITOLE aux USA. Car, il faut bien le dire, combien de fois a-t-on entendu des médias occidentaux en appeler à la libération des auteurs des faits délictueux ou infractionnels commis ? Pour autant, ces médias jugent-ils que les GILETS JAUNES auteurs d’infractions, ou les assaillants du Capitole ont été arrêtés et jugés arbitrairement ? Pourquoi donc, pour des faits similaires et parce qu’il s’agit d’un pays africain, s’emploient-ils toujours à vouloir faire croire qu’il y a un déficit démocratique ? Plus de donneurs de leçons car aujourd’hui les donneurs n’en sont pas un.

Et comme une coïncidence, il y a eu la libération de 30 personnes, emprisonnées pour les actes qu’elles ont posé dans le champ politique à l’occasion de la présidentielle de 2021.

Ce n’est pas une première série de libérations mais une évolution des dossiers d’instruction par la justice. Par ailleurs, l’autre bonne nouvelle, c’est la demande du Président MACRON d’exposer les artistes béninois dont les œuvres figurent dans l’exposition diptyque est une excellente nouvelle. Une demande qui fait écho à la promesse du président TALON à ses artistes, lors de l’ouverture de l’exposition, de leur ouvrir les portes du monde et de leur faire gagner beaucoup d’argent…

Voilà qui permet au Bénin de restaurer son honneur.

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le Béninois Libéré

GRATUIT
VOIR