Le Béninois Libéré
Image default
Benin

Visite du chantier du nouveau siège du parlement béninois : Vlavonou et les députés apprécient l’évolution des travaux

Le président du parlement béninois était accompagné d’une forte délégation dans la matinée de ce mardi pour s’enquérir de l’état d’avancement des travaux sur le nouveau chantier du parlement béninois.

Une séance de travail a précédé la visite qui a permis à Moïse Achille Houssou, Directeur général de la Société immobilière et d’aménagement urbain (Simau), Maître d’ouvrage délégué du projet de faire le point d’avancement du chantier. Selon ses propos, le taux d’avancement global du projet est d’environ 22% contre 54% de temps consommé. Quant au taux de décaissement, il est de 25,802% y compris l’avance de démarrage de 20%. Il ressort selon les techniciens des données fournies qu’un retard dans l’exécution du projet est perceptible. Et ceci en raison du retard observé au démarrage du projet lié à la mauvaise coordination des études, aux effets du COVID-19 et plus loin dans la mobilisation du matériel adéquat et du personnel qualifié ainsi que les problèmes communication. Il n’a pas manqué d’annoncer que la date probable de livraison du chantier est fixée au 31 janvier 2024, soit une rallonge de 06 mois sur les 30 mois qui avaient été initialement prévus. Rappelons que le coût global de 23.253.207.371 F CFA soit 27.438.784.698 F CFA, ce coût connaîtra certainement une évolution de l’ordre de 10 à 20% due à certains paramètres comme l’extension du site prenant en compte l’école maternelle et autres pour augmenter le parking et les jardins, ajoute le DG/Simau.

Le Président Louis Gbèhounou Vlavonou a insisté sur les diligences qui doivent être faites afin qu’un travail de qualité soit livré dans le nouveau délai contractuel imparti. De nombreuses autres préoccupations ont été posées par les députés Boniface Yèhouétomè, Sado Nazaire tout comme le Président Louis Gbèhounou Vlavonou pour soulever la prise en charge des coûts supplémentaires liés à l’exécution du produit, au respect des engagements pris par rapport au délai d’achèvement de la partie hémicycle du projet, à la situation sociale des ouvriers et cadres béninois qui travaillent sur le chantier.

Ernest latoundji

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le Béninois Libéré

GRATUIT
VOIR