Image default
Economie

Vision du Gouvernement de la Rupture par visioconférence : 19/20 pour Romuald Wadagni

Le ministre de l’économie et des finances, Romuald Wadagni a échangé avec la diaspora béninoise réunie au sein de la Coordination du Nouveau Départ de la Diaspora Béninoise (Cnddb) sur le bilan et perspectives dans ce secteur avec la participation du DIRCOM/PR Wilfried Léandre HOUNGBEDJI et de plus de 390 participants  qui ont pris part à cette importante session d’échanges qui est à sa 4ème étape.

« L’Economie et les Finances publiques au Bénin : Vision du Gouvernement et PAG Bénin : Bilan et perspectives » » a été le thème de cette visioconférence donnée en direct sur la page facebook du ministre que les participants pouvaient également suivre sur Zoom. Le ministre Wadagni a dans un premier opiné sur le Bilan des 5 ans passés à la tête de son ministère en expliquant le bien-fondé de chacune des réformes et actions posées au cours du quinquennat et les perspectives à venir. Un brillant exposé qui a ensuite permis aux participants très intéressés par le thème de poser plusieurs questions de compréhension auxquelles le ministre et le DIRCOM/PR Wilfried Léandre HOUNGBEDJI ont donné des réponses.

Arnaud KOUMONDJI

Lire quelques propos du ministre

 « Nous avons dématérialisé la fiche de paiement. Cela a permis d’économiser des Milliards et de faciliter la vie aux fonctionnaires. Aujourd’hui, les prestataires peuvent suivre l’évolution de leurs factures et être rapidement payés car la procédure est simplifiée en 5 étapes. »

 « Nous avons rendu obligatoire la « télédéclaration », ce qui a permis de développer au niveau de la direction des Impôts une approche des risques et des contrôles fiscaux. De 2016 à aujourd’hui, nous avons baissé le nombre de prélèvement. Nous n’avons pas créé de nouveaux trous …. »

« Sur le pôle des impôts, nous avons mis en œuvre plusieurs réformes. Parmi elles, nous avons l’institutionnalisation du  » télépaiement  » qui facilite aujourd’hui la vie aux contribuables et limite le vol de l’État. Nous avons également la création d’un formulaire unique en ligne…. »

« En 2016, le Bénin n’était pas connu des marchés financiers. Nous avons travaillé pour améliorer notre crédibilité sur la scène internationale. En 2018 par exemple, nous avons levé 230 Milliards pour le projet asphaltage sur 10 ans avec un taux d’intérêt de 5%. C’est historique…. »

«  Au niveau de l’organisation des examens et concours, des dépenses fictives étaient effectuées. Là également, nous avons pu grâce à la rigueur économiser 5 milliards et pourtant les examens s’organisent toujours. »

«  Sur le plan de la réforme relative aux voyages officiels, nous économisons 13 milliards chaque année. Cette économie est mise au niveau des cantines scolaires pour nos enfants. Chaque année, les cantines scolaires ont besoin de 14 milliards ».

«  Aujourd’hui, le Bénin existe. Nous n’avons aucun complexe désormais à affronter n’importe quelle Institution financière internationale pour la mobilisation des ressources externes. Nous travaillons chaque jour avec rigueur sous le leadership très actif du Chef de l’État ».

«  En 2018, nous avons effectué une opération magique unique de reprofilage qui nous a permis de gagner 50 millions d’euros. Nous avons levé 170 milliards sur 12 ans avec un taux d’intérêt de 3%. Ce fond a servi au paiement des dettes qui étaient là avant notre prise de pouvoir en 2016. »

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le Béninois Libéré

GRATUIT
VOIR