Le Béninois Libéré
Image default
Politique

Victime d’acharnement et de diffamation sur la toile: Ousmane Traoré rompt le silence et appelle aux débats d’idées

Victime d’une vaine cabale depuis peu sur les réseaux et dans certains journaux, le président du Réseau Ousmane Traoré (ROT) a animé une conférence de presse ce mercredi 06 Avril 2022 en présence de sa base notamment les militants du parti l’Union Progressiste (UP) pour montrer à la communauté nationale et internationale qu’il est libre de ses mouvements et n’a jamais été arrêté comme c’est abondamment relayé.

Sans langue de bois, Ousmane Traoré Abdoulaye a mis en garde ses détracteurs. Objet d’acharnement et de diffamation sur la toile depuis quelques semaines, il a saisi l’occasion pour affirmer que tout ce qui est dit contre lui n’est rien d’autre que des manœuvres non seulement pour distraire l’opinion mais également freiner le développement de la ville de Parakou. Par ailleurs, Il souhaite de la part de ses détracteurs, des débats d’idées plutôt que des calomnies. » Je les appelle à des débats contradictoires sur les questions liées au développement et non sur des sujets de personnes qui n’ont aucun fondement. Je les attends sur les débats d’idées et non sur ce qu’ils sont entrain de faire. Si quelqu’un veut ou peut faire mieux que moi dans le sens du concret aux populations, qu’il vienne sur le terrain me combattre et non faire de la mesquinerie », a-t-il martelé.

Les auteurs ne resteront pas impunis….

Le jeune dynamique a fait savoir au cours de cette conférence de presse qu’il ne compte pas laisser impunis les auteurs de ces acharnements et diffamation dont il est victime. Il a fait savoir que l’affaire est déjà aux mains de la justice qui fera son travail. » Nous avons mis les hommes de droit sur le coup. La justice s’est déjà saisie du dossier et les acteurs de ces actes de diffamation vont répondre devant qui de droit. Que les militants et sympathisants de l’UP se calment et laissent la justice faire son travail. Nous, on continue nos actions sur le terrain », a-t-il confié.

La preuve que le jeune philanthrope n’entend pas s’arrêter en si bon chemin et que les vaines cabales n’émousseront point son ardeur. La lutte continue donc.

Hilbert EDAH

Victime d’une vaine cabale depuis peu sur les réseaux et dans certains journaux, le président du Réseau Ousmane Traoré (ROT) a animé une conférence de presse ce mercredi 06 Avril 2022 en présence de sa base notamment les militants du parti l’Union Progressiste (UP) pour montrer à la communauté nationale et internationale qu’il est libre de ses mouvements et n’a jamais été arrêté comme c’est abondamment relayé.

Sans langue de bois, Ousmane Traoré Abdoulaye a mis en garde ses détracteurs. Objet d’acharnement et de diffamation sur la toile depuis quelques semaines, il a saisi l’occasion pour affirmer que tout ce qui est dit contre lui n’est rien d’autre que des manœuvres non seulement pour distraire l’opinion mais également freiner le développement de la ville de Parakou. Par ailleurs, Il souhaite de la part de ses détracteurs, des débats d’idées plutôt que des calomnies. » Je les appelle à des débats contradictoires sur les questions liées au développement et non sur des sujets de personnes qui n’ont aucun fondement. Je les attends sur les débats d’idées et non sur ce qu’ils sont entrain de faire. Si quelqu’un veut ou peut faire mieux que moi dans le sens du concret aux populations, qu’il vienne sur le terrain me combattre et non faire de la mesquinerie », a-t-il martelé.

Les auteurs ne resteront pas impunis….

Le jeune dynamique a fait savoir au cours de cette conférence de presse qu’il ne compte pas laisser impunis les auteurs de ces acharnements et diffamation dont il est victime. Il a fait savoir que l’affaire est déjà aux mains de la justice qui fera son travail. » Nous avons mis les hommes de droit sur le coup. La justice s’est déjà saisie du dossier et les acteurs de ces actes de diffamation vont répondre devant qui de droit. Que les militants et sympathisants de l’UP se calment et laissent la justice faire son travail. Nous, on continue nos actions sur le terrain », a-t-il confié.

La preuve que le jeune philanthrope n’entend pas s’arrêter en si bon chemin et que les vaines cabales n’émousseront point son ardeur. La lutte continue donc.

Hilbert EDAH

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le Béninois Libéré

GRATUIT
VOIR