Le Béninois Libéré
Image default
Société

Vernissage de l’exposition « Art du Bénin d’hier et d’aujourd’hui, de la restitution à la révélation » : Quelques Béninois s’en désolent, d’autres apprécient

Le vernissage de l’exposition « Art du Bénin d’hier et d’aujourd’hui, de la restitution à la révélation » sous la présidence du Président de la République, Monsieur Patrice TALON, qui s’est déroulé le samedi 19 février 2022à la Marina, dans le cadre de l’exposition publique diptyque au Palais de la Marina, a réuni du beau monde.

Des Têtes couronnées, l’ancien Chef de l’État, Nicéphore Dieudonné SOGLO, l’ancien Premier ministre, Lionel ZINSOU, ministres, politiques et autres ont honoré de leur présence cette cérémonie.

Voici les propos de quelques béninois à ce sujet.

A. Imelda BADA : « C’est l’affirmation et la confirmation de Patrice Talon comme un gentleman, un homme de grand esprit, un unificateur hors pair et un vrai homme de l’État. »

Je voudrais saluer l’élégance et la beauté de ce grand et magnifique rendez-vous culturel pour faire simple et court. Sinon, ce qui s’est passé au palais de la présidence ce samedi 19 février 2021 est au-delà d’un simple rendez-vous culturel. C’est l’affirmation et la confirmation de Patrice Talon comme un gentleman, un homme de grand esprit, un unificateur hors pair et un vrai homme de l’État.

19 février dans l’histoire du Bénin est significatif. Nous sommes en plein dans la célébration du 32è anniversaire de la conférence des Forces Vives de la nation, et qui connait l’histoire, en 90, c’était la grande assise des têtes bien faites de ce pays qui a ouvert l’ère du Renouveau démocratique.

Patrice Talon, stratège et fin manager a réuni au palais Lionel Zinsou, l’ancien Président Nicéphore Soglo (l’un des plus importants acteurs de la conférence nationale et premier président du Renouveau démocratique) pour célébrer le renouveau à la source des vestiges ancestraux, notre identité culturelle. Il faut lui tirer chapeau.

Vous devez remarquer qu’au même moment, le président Jacques AYADJI était aux côtés d’un grand acteur de la culture béninoise pour reconnaître ses talents et lui apporter son soutien. Je veux nommer Fidèle Anato.

Le hasard n’existe pas. C’est la période de la célébration de la culture et il faut voir qu’à Moele-Bénin, nous sommes toujours en phase avec tout ce qui se fait au sommet de l’État.

Nous sommes pour l’unité nationale, la conjugaison des efforts pour booster le patrimoine commun et le développement de la nation.

C’est donc très heureux de voir le patriarche Nicéphore Soglo et Lionel Zinsou au palais de la présidence, avec d’autres cadres aux côtés du gouvernement et du chef de l’État pour célébrer en ce mois de signification la culture béninoise dans son essence.

C’est le Bénin qui gagne. Ce sont des images à encourager. Le Bénin est au-delà d’un pays, une nation.

Guy Lambert CHAFFA : « la question ici est de savoir si c’était l’urgence. Puisque la profonde crise économique que subit notre nation nous oblige à poser cette question… »

Nous sommes Béninois et c’est avec beaucoup de fierté et d’émotions que j’ai  accueillies ce vernissage.  Je félicite  le Président Patrice  Talon et son équipe  pour le travail  abattu. Oui ce n’est  que 26 œuvres sur plusieurs mais c’est déjà  un début  et il faut en être  fière.  Merci  au Président. 

Ceci dit la question ici est de savoir si c’était l’urgence. Puisque la profonde crise économique que subit notre nation nous oblige à poser cette question. Oui Mr le chef  de l’État !  En tenant  compte de tout ce qui a été  dépensé  pour ce vernissage, où  était l’urgence ? 

Le Béninois est malheureux  et je voudrais en prenant acte de la main tendue  du chef à travers  l’arrivée  de Lionel Zinsou,  que le social promis et prôné  par le chef de l’État  en prêtant service, devienne enfin une réalité.

WILLY BAYALA : « Une nouvelle page de notre histoire s’ouvre et il est grand temps que nous nous parlions… »

Pour le vernissage Art du Bénin d’hier et d’aujourd’hui en cours au palais de la Marina, je crois que mes impressions sont bonnes puisque le Bénin notre pays est en train de vivre un événement inédit qui a été possible grâce au leadership du Président Patrice Talon et de son équipe. Une nouvelle page de notre histoire s’ouvre et il est grand temps que nous nous parlions et que nous taisions les querelles politiques pour penser développement et pour cela chacun doit y mettre du sien.

Certains acteurs ont déjà commencé par donner le top, nous souhaiterions donc que tous  les Béninois se donnent la main, se parlent et se pardonnent.

Que ces œuvres qui incarnent un volet spirituel de nos royautés puissent être un socle pour cette réconciliation des filles et fils du pays. Ce qui nous unit est plus fort que ce qui nous divise.

SAM ASSANGBE, chef d’entreprise, acteur politique, Coordonnateur du Front Unis pour la Jeunesse béninoise : « Le Bénin a le plus besoin aujourd’hui de tous ses fils pour son décollage et le président en a la lourde responsabilité… »

Il faudra retenir qu’en tant que Béninois, c’est un sentiment de fierté et de joie qui nous anime face au vernissage et à l’exposition de nos œuvres d’art… C’est notre identité et c’est ce qui nous détermine…! Il y a en même temps plusieurs événements dont la présence de Lionel Zinsou et de l’ancien président Nicéphore Dieudonné Soglo… C’est un grand signe…Et le président Patrice Talon doit prendre la mesure de la situation et savoir qu’en raison de la prééminence de sa position et face à la crise sociopolitique que traverse le pays, il est de son devoir de rassembler les Béninois… De faire descendre le mercure… Dans son préambule, l’acte constitutif de l’UNESCO proclame je cite « Les guerres prenant naissance dans l’esprit des hommes, c’est dans le même esprit des hommes que doivent être élevées les défenses de la paix. » Le Bénin a le plus besoin aujourd’hui de tous ses fils pour son décollage et le président en a la lourde responsabilité en tant que père de la nation…je vous remercie

Comlan Gilles Montcho, Journaliste Communicateur / Observateur Politique : « Le Chef de l’Etat ne finira pas de surprendre. »

Une belle occasion de réconciliation avec toute la classe politique. Il a montré sa volonté d’unir tous les fils autour des questions qui touchent directement la République tout simplement. Et c’est ce que le Président Soglo a compris en se déplaçant vers le Palais de la Présidence de la République.

C’est un signal très fort, pour dire que ce qui nous uni est plus grand que ce qui nous divise. Lorsqu’il est question de la République, nous devons rester ensemble. Si on vous disait, il y a quelques jours que le Président Soglo après ses amères déclarations sur la personne de Talon qu’il sera au Palais avec le Président Talon sur cette question sacrée, vous me direz peut-être que c’est possible mais pas si tôt avec cette spontanéité.

Moi je dis simplement que les fils du Bénin qui se sont privés de cette occasion d’union juste pour leurs convictions politiques n’aiment pas vraiment leur République, car ici, il ne s’agit pas d’une question politique mais plutôt de l’unité nationale. On ne doit même pas appartenir à un même bord politique, mais on doit forcément accepter le développement de son Pays en faisant taire les querelles politiques pour montrer au Peuple que nous sommes ensemble quand il s’agit de la République.  La culture nous colle à la peau, personne ne devrait manquer d’apporter sa contribution. On peut ne pas être d’accord sur la manière choisie par chacun pour résoudre les difficultés afin d’imposer la bonne manière de faire dans une République, mais être totalement d’accord sur les résultats. Ce qui importe pour tous devrait être les résultats.

En six ans j’ai pu retenir de Patrice Talon :

  • L’homme qui ne recule devant rien ;
  • L’homme qui n’a pas « Impossible » dans son langage ;
  • L’homme qui réussit toujours ce que tous pensent impossible ;
  • L’homme qui est très rigoureux sur ses engagements ;
  • Un homme très courageux ;
  • L’homme qui a vraiment du goût, qui voit du beau ;
  • Un homme qui rêve vraiment grand ;
  • Un homme qui dit et répète le Pardon quand il s’agit de le demander au Peuple.

Il n’a pas hésité à s’imposer un second mandat afin de véritablement pousser loin ses ambitions pour ce Pays lorsqu’il a compris qu’un seul mandat n’a pas suffi pour le minimum des reformes.

Moi particulièrement je le remercie pour avoir été très brutal et très ferme afin de nous imposer la discipline, le respect du bien public, avec une violente lutte contre l’impunité.

Je finirai en demandant à toute la classe politique de reconnaitre à l’homme ses qualités, ses capacités et ses ambitions de faire du Bénin un Pays prospère en allant vers sa main tendue pour le développement du Bénin. C’est de leur devoir d’aller vers lui pour parler développement.

Ce sera vraiment très fort de voir le Président Eric Houndété et ses Camarades aussi au Palais comme le Président Yayi Boni, négocier pour renouer avec la Paix afin de faire profiter toute la jeunesse Béninoise surtout celle embarquée dans leur aveugle combat d’opposition, que de vivre toujours dans la peur, l’insécurité, la méfiance et le désespoir. Le Peuple aurait vraiment foi en toute la classe politique du Pays que pour les questions de développement, ils s’entendent très bien.

‘’On peut ne pas aimer la Personne de Patrice Athanase Guillaume Talon mais il est définitivement très bon.’’

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le Béninois Libéré

GRATUIT
VOIR