Le Béninois Libéré
Image default
Politique

Ventes aux enchères des biens de Sébastien Ajavon : C’est très fade pour la paix

Plus qu’une mutilation, c’est une mort parlant de ce traitement horrible que subit l’opérateur économique, Sébastien Ajavon et sa famille par la justice béninoise. Quelques semaines seulement après la saisie de ses biens d’une valeur marchande non négligeable qui a fait couler beaucoup d’encre et de salive dans le rang des populations déjà, on assiste à la vente aux enchères de ces biens personnels acquis à la sueur de son front. Les enchères lancées ce lundi 18 juillet 2022 sont estimées à près de 101.850.000 FCFA. C’est aberrant voire pathétique, si on s’en tient aux 160 millions de FCFA qui représentent l’amende totale requise contre l’homme d’affaires en exil. On se demande jusqu’où la justice sera capable d’aller, puisque le feuilleton est loin d’être terminé. Pour celui-là qui a été de près l’acteur principal dans l’accession de son ami, frère, Patrice Talon à la présidence du Bénin en 2016, on comprend mal comment il peut subir un tel traitement au vu et au su du chef du gouvernement. Que faire de cette justice déchaînée qui s’acharne tel un éclair de tonnerre sur Sébastien Ajavon qui depuis son lieu d’exil n’en peut certainement plus de cette souffrance cruelle à lui infligée? Pour ce qui est des biens mis aux enchères, voilà une liste non-exhaustive des biens saisis. On parle d’un véhicule automobile de marque Rolls Royce, de 140 meubles Louis XIV et meubles ordinaires, de poste téléviseur à écran plasma et autres. Quelle sera la suite ? Vivement que le calumet de la paix soit allumée entre ces derniers comme l’ancien président Boni Yayi l’a fait en retirant purement et simplement sa plainte contre l’Etat béninois.

Nel Charbel KOFFI

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le Béninois Libéré

GRATUIT
VOIR