Image default
Politique Takou

USAGE DU DROIT, DES TEXTES POUR GAGNER AU PREMIER TOUR LA PRESIDENTIELLE : c’est Yayi le vrai atout et l’allié de Talon

Je me demande comment la colère, la passion et le poids des réformes ont pu abrutir mes compatriotes qui se réclament de la RÉSISTANCE pour que le minimum, leur échappe à ce point ?

Donc, personne n’a encore compris que l’opposition est dans cette galère, simplement à cause de la soif de Yayi d’aller à tout sauf à une élection présidentielle.

Condamné par la révision de la constitution à faire valoir ses droits à une retraite forcée, Yayi qui n’a d’obsession que de revenir diriger le Bénin pour se venger de Talon, sait qu’il n’y a qu’une seule possibilité pour lui de réaliser son rêve : semer le chaos.

Donc, en dehors des législatives qu’il avait voulues ouvertes à tout le monde pour se frayer les chemins du pouvoir d’État par le couloir du perchoir, Yayi n’a pas besoin et intérêt que le processus électoral actuel aille à son terme.

Sans brouilles, il n’y aura pas cette remise en cause des choses, pour lui donner sa chance. Sinon que Yayi avait tout face à Talon pour organiser l’opposition à lui prendre le pouvoir.

Malheureusement pour ces blanc-becs de l’opposition qu’ils ne peuvent rien comprendre au développement des stratégies de Yayi. Ce n’est pas pour rien qu’il a poussé le pauvre Éric Houndété à rejeter l’offre des parrainages.

Il a pensé que la décision de la Cena contre le rêve de l’opposition, faute de parrainages, allait embraser le pays. Avant ça, il a été tracé par les services de renseignements en train de prendre des contacts.

Seulement que certains « chasseurs » lui ont opposé une lucidité à le rendre dingue. L’un d’entre eux, après le passage de Yayi, a demandé à ses proches ce dont ils ont réellement besoin aujourd’hui. Est-ce qu’il faut tout sacrifier, l’eau, les voies, les stades les marchés, bref, tous les projets de développement que Talon donne à nos populations, pour faire plaisir à Yayi?

Dès lors qu’il n’a pas été renversé du pouvoir, qu’il a été jusqu’à la fin de celui-ci, après les 10 ans constitutionnels, ce n’est plus intelligent, aujourd’hui de l’aider à réussir sa vengeance.

Une analyse qui a trouvé grâce aux yeux des autres du Septentrion et Yayi se retrouve aujourd’hui seul dans son rêve de retour au pouvoir par le truchement d’une tension populaire.

Je l’ai toujours dit, Yayi c’est fini. Et Talon a déjà, faute d’une opposition organisée et intelligente, sa victoire probablement au premier tour.

Concentrons-nous maintenant aux formules pour la possibilité de faire rentrer au pays, nos parents en exil. Talon doit au moins ce minimum à ce peuple qui a compris qu’il faut lui faire confiance pour que ça change au profit du vrai développement de ce pays.

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le Béninois Libéré

GRATUIT
VOIR