Le Béninois Libéré
Image default
Société

Un jeune photographe renvoyé de l’église à cause de sa coiffure: Les clarifications du Curé

En plein exercice de son métier de photographe lors d’un mariage, un jeune homme s’est fait renvoyé de la Cathédrale Notre-Dame de miséricorde de Cotonou par le curé de la paroisse. C’est un sujet assez choquant qui mérite d’être creusé. Ainsi, le curé de la paroisse, père Antoine Mètin a apporté les justificatifs de son acte, à travers une interview accordée à « La croix africa ».

« Il m’a empêché de faire mon boulot en disant que je ne suis pas le bienvenu dans la maison du créateur à cause de mes cheveux. Ça m’a vraiment touché et je lui ai posé une question: suis-je donc le diable ? », a confié le photographe avec sa coiffure à l’allure de dreadlocks sur la tête.

Faire respecter la discipline, c’est ce qui justifie l’acte de l’homme de Dieu. Pour lui, chaque milieu a ses exigences. Un code vestimentaire peut être rigoureusement exigé selon l’événement qui rassemble et le milieu où il se déroule. Le père Antoine Mètin a expliqué qu’il aurait été mieux que le jeune homme soit resté assis tranquillement, au lieu de déambuler dans l’église pour distraire l’assemblé. «  C’est le christ l’unique  centre d’attention de toute la liturgie. Il est de la responsabilité du curé de le leur garantir », a-t-il ajouté.

Brunelle TCHOBO (stag)

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le Béninois Libéré

GRATUIT
VOIR