Le Béninois Libéré
Image default
Société

UAC/ Soutenance de thèse : Espérance OBONTE désormais docteur en sociologie-anthropologie

Le département de sociologie-anthropologie de l’Université d’Abomey-Calavi a enregistré une nouvelle adhérente
dans le rang des docteurs. Il s’agit de N’yanwèi Espérance OBONTE épouse NATTA. Elle a présenté les résultats de ses recherches sur la thématique ‘’Parcours scolaire et pratiques religieuses arabo-islamiques des enfants à Djougou’’ ce mercredi 02 Novembre 2022 à la salle Léon OKIOH du bâtiment MIRD de l’UAC.

Dans ses travaux de recherche, l’impétrante a démontré que l’approche et les pratiques islamiques de socialisation des enfants à Djougou constituent un frein à leur parcours scolaire. À cet effet, des descentes sur le terrain, des enquêtes, des études ont été effectuées pour aboutir à ces différentes conclusions: « les pratiques religieuses arabo-islamiques occupent majoritairement les apprenants musulmans des écoles publiques à Djougou qu’ils ne disposent plus de temps nécessaire pour leur performance scolaire, de nombreuses logiques (économique, existentielle et religieuse) déterminent le manque de suivi de l’itinéraire scolaire des apprenants de leur responsabilisation précoce, le problème de la récurrente difficulté d’adaptation des curricula scolaires aux besoins des acteurs sociaux musulmans », a laissé entendre Espérance OBONTE au cours de sa présentation.

À la fin de sa présentation, le jury composé de cinq professeurs dont trois présents, a jugé à l’unanimité le sujet pertinent et d’actualité, car traitant de l’éducation, de la religion, avec une bonne démarche méthodologique suivi de résultats probants. Présidé par la professeur Clarisse Sidonie HEDIBLE, le jury a apporté certaines observations avant d’accepter le travail de l’impétrante pour enfin lui décerner la mention très honorable avec les félicitations du jury pour finir par être élevée au grade de docteur en sociologie-anthropologie option cultures et sociétés de l’UAC.

Émue et reconnaissante, la nouvelle docteur n’a pas manqué de donner ses impressions après son dur labeur: « C’est un soulagement, c’est une joie. Je rends grâce à Dieu, je dis merci à Dieu qui a pu m’aider à garder le Cap parce que ça n’a pas été facile, le chemin a été vraiment échelonné de beaucoup d’épines mais aujourd’hui tout ça est déjà rangé dans le passé. C’est une action de grâce tout simplement. » De son côté le directeur de thèse, le Professeur Dodji AMOUZOUVI, a salué et félicité l’impétrante pour ses qualités notamment sa patience et sa persévérance à aller au terme de son travail. La cérémonie a pris fin avec le port de toge à la nouvelle docteur.

Cette soutenance s’inscrit dans la vague des soutenances de la 17ème promotion de docteurs du LARRED démarrée le 31 Octobre 2022 et qui va s’achever le 06 Novembre prochain.

Mariette D.

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le Béninois Libéré

GRATUIT
VOIR