Image default
Société

Surcharge des bus de transport des étudiants à l’UAC : Une boîte à Covid-19

(Les gestes barrières foulés aux pieds, les autorités béninoises interpellées)

La pandémie de la Covid-19 continue de faire assez de ravage dans le monde entier. Face à cette crise sanitaire, chacun des pays africains essaie de prendre ses responsabilités afin de limiter la propagation du virus.

C’est en effet le cas du Bénin. Pour contrer le mal, des mesures hardies ont été prises par les autorités à divers niveaux. Au nombre de ces mesures, l’observation des mesures barrières telles que la distanciation sociale de 1 mètre, le port obligatoire de masques et le lavage systématique des mains à eau et au savon, reste un impératif en société. Mais qu’en est-il réellement sur le terrain ?

Les gestes barrières foulés aux pieds

Face à l’incivisme des conducteurs Tokpa-Tokpa, les hommes en uniforme avaient été mis à contribution pour ramener à l’ordre les « cancres » de la République. Mais du côté de l’Université d’Abomey-Calavi, tout porte à croire à la banalisation des dites mesures barrières. Un regard jeté à l’endroit des bus de transport des étudiants laisse beaucoup à désirer. Les étudiants continuent d’être entassés comme des sardines dans une boîte.

La conséquence directe de cette disposition ne sera que l’augmentation des cas de contamination à la Covid-19. Ce qui n’honore pas le Bénin. Face à cette situation, les autorités béninoises en occurrence la ministre Eléonore Yayi Ladékan et le rectorat de l’UAC sont vivement interpellés pour prendre leurs responsabilités au grand bonheur des apprenants de ce haut lieu du savoir.

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le Béninois Libéré

GRATUIT
VOIR