Le Béninois Libéré
Image default
Politique

Transmission à l’Assemblée du projet de loi portant code de l’Administration territoriale : La mangeoire des maires grenadée

Renforcer la séparation des fonctions politiques et techniques pour améliorer la reddition de comptes et lutter plus efficacement contre l’impunité ; mettre en place un dispositif opérationnel de relais des services publics entre les niveaux central, communal et infra-communal ; améliorer les mécanismes de financement des investissements communaux ; et créer des synergies d’actions entre la commune et les arrondissements. Voilà ce qui est viser à travers projet de loi portant code de l’Administration territoriale dont ont pris connaissance les maires lors de leur rencontre avec le président Patrice Talon.

En décidant ce projet de loi, le gouvernement de la rupture entend finir avec les contre-performances dues, entre autres, aux dysfonctionnements divers et à des insuffisances que sont : un management tributaire des pesanteurs politiques ; un personnel inadapté ; un système local de gestion des marchés publics inefficace ; une mal gouvernance administrative ; des infrastructures incompatibles avec les besoins et/ou inappropriées, face aux enjeux de développement durable à la base ; une gestion budgétaire peu satisfaisante ; et une fiscalité locale à peine adaptée aux enjeux de la décentralisation.

Certes, c’est un projet ambitieux au regard du bilan des deux décennies de mise en œuvre de la décentralisation, mais il vient saper le moral des maires qui voient ce projet leur coupe l’herbe sous le pied car ne pouvant plus œuvrer comme auparavant. C’est pourquoi il n’est pas exclure que les maires mécontents de ce projet malgré leur large sourire, préparent leur vengeance en sourdine et attendent le président au carrefour.

Avec la transmission à l’Assemblée nationale, pour examen et vote, de ce projet de loi portant code de l’Administration territoriale, les députés sont ainsi invités à donner un autre destin à nos tout-puissants maires. Comme on le dit tout finit par finir pour ne pas dire que tout a une fin.

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le Béninois Libéré

GRATUIT
VOIR