Le Béninois Libéré
Image default
Politique

Tractations pour les législatives 2023 : Qui complote contre le BR à Gogounou ?

(Un proche de Talon est en train de scier les pattes du Cheval cabré)

« L’avarice perd tout en voulant tout gagner. » a dit Jean de La Fontaine dans sa fable La Poule aux œufs d’or. Il faut savoir aussi partager les choses au lieu de tout vouloir pour soi. Cette gloutonnerie de certains cadres du Bloc républicain est en train de ronger les pattes du Cheval cabré dans la commune de Gogounou. Un parti, ce n’est pas pour une seule famille encore moins une seule personne et les exemples sont légion sur la fin de ce genre d’attitude.

En effet, pendant que les responsables au sommet se croient en terrain conquis à Gogounou en se rassurant que la bataille est gagnée d’avance, ils se foutent le doigt dans l’œil car c’est en leur sein qu’ils hébergent et élèvent un gros cheval de Troie décidé à en finir avec le parti. Et c’est juste dans le cadre des joutes électorales à venir, que cela se dessine avec bizarrement un proche et conseiller du président Patrice Talon qui orchestre cela en voulant s’imposer aux autres plus majoritaires. Ce sont ses choix ou mieux ses poches qui doivent passer et non ceux qui feront gagner le parti dans la commune de Gogounou et la 2ème circonscription électorale. C’est la règle de tout pour lui et rien pour les autres et si cela ne vous plait pas, vous pouvez la mettre là où vous savez. Une gloutonnerie doublée d’un entêtement aveugle qui joue déjà contre le parti.

Et pour cause, ce sont les Démocrates qui ont aujourd’hui le sourire large car des Républicains et pas des moindres menacent de quitter le Br pour les rejoindre. Avec le sentiment populaire défavorable au président Talon à travers le pays, c’est un terrain très fertile que ce proche et son camp sont en train d’arroser abondamment à quelques mois des législatives de 2023.

Nous vous reviendrons sur les agissements de cet homme pour couper toutes les pattes du cheval cabré avant la course du 08 janvier 2023 et sur ces militants dynamiques et autres qui pour faire mal au président Talon ne veulent pas rejoindre l’Union progressiste mais plutôt le parti Les Démocrates.

Alors, commencez déjà à imaginer le sourire XXL de Yayi, de voir Talon et Bio Tchané se fracasser la gueule à Gogounou.

Affaire à suivre !

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le Béninois Libéré

GRATUIT
VOIR