Le Béninois Libéré
Image default
Politique

TOURNEE GOUVERNEMENTALE A BASSILA : Bio Tchané satisfait de la forte mobilisation

Comme si tout le Bénin attendait cette tournée, la maison des jeunes de la commune de Bassila n’a pas pu contenir la foule venue écouter le ministre d’Etat Abdoulaye Bio Tchané et sa délégation dans le cadre de cette tournée de sensibilisation sur la cherté de la vie et les mesures de soulagement prises par le gouvernement Talon.

En ce troisième jour de la tournée, après avoir parcouru les communes de Djougou, Natitingou et  Ouaké, c’est Bassila qui a accueilli dans la matinée du samedi 14 mai 2022, le ministre d’Etat AbdoulayeBioTchané. Elles sont donc venues, ces populations de Manigri, Pénéssoulou, Alédjo pour écouter le message du président Patrice Talon qu’est venu leur livrer le ministre d’Etat Bio Tchané. Et ce en présence des honorables députés Affo OBO Tidjani, Wallis Zoumarou, l’ancienne ministre Bintou Taro, le président de la fondation Paul Darboux. Les têtes couronnées, les sages, les femmes et les jeunes n’ont pas voulu se faire conter l’événement car tout le monde veut écouter le message du  ministre d’Etat.

Comme le veut le protocole, c’est le premier responsable de la commune le Maire Tassou Zakari qui a souhaité la bienvenue au ministre d’Etat Bio Tchané et sa délégation après la prière de bénédiction de l’imam de la mosquée centrale de Bassila pour le bon déroulement de la séance. Il a dans ses propos salué cette initiative et la constante présence du gouvernement aux cotés des populations. Des discours traduits en langues nationales ani et nago pour une large compréhension

Le ministre d’Etat a salué la présence massive des populations. C’est donc une séance de reddition de compte de ce qui se fait dans le pays pour toute la population béninoise.

Et face à cette crise mondiale, le ministre d’Etat Bio Tchané a fait cas de la guerre entre la Russie et l’Ukraine qui sont les deux pays fournisseurs du Bénin. A titre d’exemple le blé qui est produit de grande consommation est importé à 98% de ces deux pays en guerre. L’engrais également utilisé vient de ces pays en guerre. Cette situation ajoutée à l’inflation qui sévit dans le monde entier est à l’origine de cette situation que vit le Bénin et le monde entier.

Pour soulager les populations, le gouvernement a décidé de soulager les populations en réduisant ou en supprimant carrément la TVA surtout les produits de grande consommation. Sur les hydrocarbures également, le gouvernement a opéré des subventions à hauteur de

40 milliards. En avril et début mai, c’est près de 12 milliards que l’Etat a investis dans cette subvention des hydrocarbures

Le gasoil a été exonéré de taxe pour que cela revienne moins cher aux consommateurs. Le ciment également a subi une exonération toujours dans l’objectif de soulager. L’agriculture n’a pas été oubliée. Pour mettre à disposition les les intrants, l’engrais qui devait être vendu à 26000 est désormais vendu à 14000 fcfa parce que le gouvernement a subventionné à hauteur de 51 milliard. Dans les pays voisins comme le Togo, l’engrais est à 18000 fcfa et 30 000 fcfa à Burkina. Donc, le Bio Tchané a invité les producteurs à protéger ces engrais.

Et pour cette campagne, le coton est venudu à 300 fcfa le kilo pour permettre aux producteurs bénéficier du fruit de leur labeur.

Et pour que l’agriculture ne soit plus a la houe, l’agriculture sera modernisé avec la mécanisation et la formation des jeunes qui veulent se lancer dans l’agriculture et à cet effet, 30 lycées seront créés dont un à Bassila. Le ministre d’Etat a également revenu sur le PAG avec 10.000 milliards pour les projets dans tout le pays. En ce qui concerne Bassila, elle bénéficiera de 57 projets.

Les cantines scolaires avec un pourcentage de 75% de couverture cette année et la rentrée prochaine un taux de 100% est envisagé. Toujours dans ce cadre, toutes les cantines seront pourvues en eau potable. Aujourd’hui, 70% des Béninois disposent de l’eau potable et cela va augmenter car d’ici à 2025, toute la population de Bassila aura de l’eau potable.

L’électricité, l’autonomisation des femmes avec le projet Swedd, la présence des femmes à l’assemblée, les microcrédits, le volet sanitaire du projet Arch  tous ces domaines ont été également abordés par le ministre d’Etat. Aujourd’hui avec le projet Arch, le traitement du Paludisme est gratuit dans les hôpitaux. Une présentation largement applaudie par les populations, a été suivie par les doléances des populations religieusement enregistrées par le ministre d’Etat sa délégation. Tout ceci traduit en langue nationale Ani et Nago pour une large compréhension.  

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le Béninois Libéré

GRATUIT
VOIR