Le Béninois Libéré
Image default
Benin

Terrorisme et législatives du 8 janvier 2023 : L’armée et la police face à un défi sécuritaire de taille

Le Bénin dans approximativement un mois et demi sera aux élections législatives pour choisir les honorables députés qui siègeront au parlement pour la 9ème mandature parlementaire. Un exercice dont le pays a de l’expérience. Mais pratiquement un ou deux ans, une nouvelle donné appelé terrorisme a élu domicile dans le pays précisément dans le nord rendant ainsi les choses plus compliquées et pour cause. C’est pour la première fois que le pays organise des élections avec cette nouvelle donne, le terrorisme qui de plus en plus sème la panique et le désordre dans le nord du pays. Bien que la police républicaine et l’armée met tout en œuvre pour éliminer le problème, cette menace existe toujours et inquiète les populations qui ne se sentent pas rassuré par la situation. Les bureaux de vote étant disséminé sur toute l’étendue du territoire un défi sécuritaire s’impose aux forces de sécurité et de défense à l’occasion de ces législatives qui pour la première fois doit se faire dans un contexte de terrorisme. Une situation que le Bénin n’a jamais vécue. Et c’est donc là que sont attendues le ministre de la sécurité Raphael Akotègnon et son Dgpr Soumaila Yaya et dans le cas de la défense du ministre Fortunet Nouwatin et son général Fructueux Gbaguidi pour rassurer les populations sur la bonne tenue de ces élections à haut risque. Leurs interventions sont vivement attendues par les populations.

Arnaud KOUMONDJI

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le Béninois Libéré

GRATUIT
VOIR