Le Béninois Libéré
Image default
Afrique

Tchad : Une amende pour tout refuse de demande en mariage

Au Tchad, une loi vient a été instaurée et soulève la polémique. Ladite loi, dénommée « Amchilini » (« Choisis-moi », en arabe local) et initiée par le Conseil supérieur des affaires islamiques de la ville de Mangalmé, punit d’une amende toute personne, qui refuse une demande en mariage.

Désormais, au Tchad, les personnes, qui refusent des demandes en mariage, devront avoir du souci à se faire. Selon les informations des médias locaux, cette nouvelle loi qui vient d’être instaurée et dénommée « Amchilini » (« Choisis-moi », en arabe local), porte la signature du Conseil supérieur des affaires islamiques de la ville de Mangalmé.

D’après les termes de la loi « Amchilini », sera punie d’une amende de 15 000 à 25 000 FCFA, toute personne, qui refuse une demande en mariage. L’idée, qui sous-tend la mise en place de ce texte, à en croire les initiateurs, rapportés par la presse, c’est d’encourager les jeunes à se marier, sans craindre de faire des cérémonies trop coûteuses, et à éviter la débauche.

Toutefois, le Conseil supérieur des affaires islamiques de la ville de Mangalmé, qui pensait faire amende honorable, en initiant ce texte, a enregistré une fin de non-recevoir, venant d’une frange de la population tchadienne.

Ulrich AHOVISSI

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le Béninois Libéré

GRATUIT
VOIR