Le Béninois Libéré
Image default
Politique Société

Surenchère des produits vivriers: Le gouvernement s’en prend aux commerçants véreux

Le ministère du commerce est à pieds d’œuvre pour assurer le respect rigoureux du plafond fixé par le gouvernement concernant chaque produit vivrier. Ainsi, une opération de contrôle du prix de cession de l’huile végétale a été effectuées le vendredi 03 juin et le samedi 04 juin 2022, dans la ville de Cotonou et à Abomey-Calavi.

La visite inopinée des contrôleurs du ministère du commerce en fin de la semaine écoulée a été couronnée par la saisie de plusieurs dizaines de bidons d’huile et la délivrance de convocation à nombreux commerçants véreux. Les propriétaires des boutiques concernées, situées  à Cotonou et à Abomey-Calavi ont été convoqués pour << majoration illicite des prix de vente de l’huile végétale>>.

En effet, l’arrêté interministériel 2022/090 portant  plafonnement du prix de l’huile végétale, signé de la ministre du commerce Shadiya Assouman et du ministre de l’économie et des finances intérimaire José Didier Tonato stipule que << le prix de vente au détail au consommateur final de l’huile végétale raffinée est plafonné à mille trois cents (1300) FCFA>>. Ceci à compter du 19 mai 2022. Cependant, dans la majorité des boutiques sillonnées, le prix de cession de l’huile végétale est largement supérieur au plafond fixé par le gouvernement.  Les éléments du ministère du commerce ont également fait le constat de la non délivrance de facture aux clients dans les lieux de vente.

Notons que cet arrêté interministériel est conforme aux dispositions de la loi 2016-25 du 04 Novembre 2016 portant organisation de la concurrence.

Brunelle TCHOBO

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le Béninois Libéré

GRATUIT
VOIR