Le Béninois Libéré
Image default
Société

Supposée somme de 360 milliards de FCFA pour la rénovation de l’aéroport Bernardin Gantin : Voilà ce qu’il en est en réalité

Depuis quelques heures, une information dénudée de tout sens de réflexion et d’analyse pertinente, circule sur les réseaux sociaux et autres medias traditionnels.

Le but n’étant que de jeter de l’opprobre sur la rupture et ses réalisations qui forcent aujourd’hui l’administration des touristes et compatriotes qui ont pris par Cotonou par le passé, sous les régimes précédents.

De quoi s’agit-il? Il s’agit d’une incongruité des citoyens qui se refusent de voir le développement amorcé par le Bénin depuis l’arrivée du chantre de la rupture au pouvoir. Ceux-ci pensent que les chiffres publiés sur les réseaux sociaux par les apprentis sorciers est celui de la rénovation de l’aéroport international Bernardin Gantin de Cotonou et font même une comparaison médiocre et vilaine avec celui de la construction du nouvel Aéroport international Blaise Diagne (AIBD) du Sénégal.

Or, il s’est fait que c’est Jeune Afrique qui s’est trompé dans ses chiffres avant de rectifier le tir. Donc, les chiffres avancés sont celui du chantier du nouvel aéroport de Glo-Djigbé dont le coût de réalisation est estimé à 360 milliards de FCFA avec des caractéristiques répondant aux normes internationales.

Ce que les aveugles et boiteux du développement du Bénin pensait publier pour alimenter leurs entreprises d’intoxication afin de faire croire à l’opinion internationale que les montants annoncés sont celui de la rénovation de l’aéroport international Bernardin Gantin de Cotonou. Pour les sceptiques, allez consulter le site de Jeune Afrique.

Au total, il faut retenir que ce coût n’est pas celui de l’aéroport international Bernardin Gantin de Cotonou. Toute chose qui démontre la crédibilité de la rupture pour l’évolution de ces projets phares pour le développement du Bénin. Car à force d’écouter ces bêtises, on risque de se prendre au jeu de l’opposition maladive, peindre le Bénin en noir. Ce qui est voué à l’échec.

A. A

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le Béninois Libéré

GRATUIT
VOIR