Le Béninois Libéré
Image default
Politique

Supposé projet de départ du Sgn/Br de la tête du parti : FAUX ! ARCHI FAUX ! RUMEUR FABRIQUÉE

Bruno Amoussou, plus de 83 ans et probablement coupable d’accointances incestueuses avec des ennemis du président Talon, gagne à raison son parachute pour faire valoir ses droits à la retraite.

Pour rendre sa chute élégante aux yeux des Béninois, le patron de l’Exécutif, propriétaire des deux Blocs de la mouvance, l’a fait suivre par des hommes qu’il avait presque retirés de la vie politique pour leur âge avancé. Chose normale dans le projet de la cure de jouvence voulue par le prince de la Rupture pour donner aussi ses chances aux jeunes brillants.

Pourquoi faut-il donc que le Sgn/Br Abdoulaye Bio Tchané tombe aussi ? On oublie que comparaison n’est pas raison. Le ministre d’État Abdoulaye Bio Tchané n’a pas 83 ans. Si le président Talon le trouvait fatigué, infécond, c’est du gouvernement qu’il l’aurait sorti dans un premier temps.

Aussi, oublie-t-on l’un des premiers défauts du président Talon. Il ne sait pas se séparer de ses hommes. Et ceux qui rêvent d’entrer au gouvernement le trouvent d’ailleurs radin à la nomination. C’est simplement parce que l’homme du 06 avril 2016 est trop fidèle en amitié pour balancer à l’emporte-pièce ses hommes.

Abdoulaye Bio Tchané est accusé par ceux qui sont en alliance de raison et non cordiale avec le président Patrice Talon, d’être une femelle qui adoube, aime et soutient dans une loyauté de nouveau-né, tous les rêves de son patron. C’est le contraire qui allait étonner quand on sait d’où provient le ministre d’État Abdoulaye Bio Tchané.

Car dans la matrice de la prestigieuse Bceao où l’actuel Sgn/Br a fait carrière, le respect de la hiérarchie, la fidélité au chef et la foi à la parole donnée sont les premières molécules du lait auquel les jeunes cadres sont nourris. Abdoulaye Bio Tchané n’a dont pas été produit dans le déni de ces valeurs cardinales, critères de choix des castings du président Talon. Mieux, le président Talon ne punit pas les loyaux et fidèles.

Nul ne sait combien de bœufs noirs sont enterrés tous les jours pour voir Olivier Boko quitter la barque. Mais il est là plus que jamais aux manettes. Idem pour le parent Johannes Dagnon et du fidèle des fidèles, Joseph Djogbénou.

Abdoulaye Bio Tchané a aujourd’hui, par son éducation cette même baraka de figurer dans ce cercle restreint des locataires privilégiés du cœur de l’homme de la Rupture. Et tant que le ministre d’État restera ce que certains lui reprochent, le béni-oui-oui du président Talon, sa retraite est collée à celle de son chef, n’en déplaise à ceux qui rêvent de voir sombrer le Br.

S’il va avoir une cure de jouvence au Br, elle ne concerne pas les Gbian, Gbadamassi, Bida, Sado, Dègla et autres. Elle concernera plutôt les deux vétérans et immortels Houdégbé et Wallis Zoumarou. Laissez donc Talon et Bio Tchané tranquilles.

Aboubakar TAKOU

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le Béninois Libéré

GRATUIT
VOIR