Société

Suite aux nombreux cas d’accidents sur le Tronçon Calavi Kpota-Ouèdo-Hêvié-Cococodji et sur l’axe Akassato-Allada : Hêhomey échange avec les responsables d’Ebomaf

Le ministre des infrastructures et des transports, Hervé Hêhomey, a effectué hier, mardi 19 janvier 2021, une descente sur le chantier de la route Calavi Kpota-Ouèdo-Hêvié-Cococodji. Cet axe routier confié à l’entreprise Ebomaf a enregistré en quelques jours plusieurs cas d’accidents.

Pour donc comprendre les raisons de cette situation qui s’ajoute au non-respect du délai contractuel, le ministre Hêhomey a tenu une séance d’échanges avec les responsable d’Ebomaf, à la base de l’entreprise sise à Hêvié. Après environs 1 heure d’échanges, le représentant d’Ebomaf a notifié aux travailleurs les grandes décisions issues de la rencontre. Des décisions qui les mettent devant leurs responsabilités. « Nous avons décidé que chaque conducteur fasse désormais deux tours… Ebomaf n’a jamais demandé à un conducteur de tuer les gens », a déclaré le représentant de Ebomaf Omar Bonkoungou.

Le maire de la commune d’Abomey-Calavi a d’abord présenté ses condoléances aux familles éplorées, avant d’inviter les conducteurs à plus de prudence afin de préserver la vie de ses citoyens.

Prenant la parole, le ministre Hervé Hêhomey, après avoir fait observer une minute de silence en mémoire des disparus, a mis un accent particulier sur les décisions prises lors de cette séance d’échanges, d’un commun accord avec l’entreprise. Au nom des mesures prises il y a la rotation des conducteurs qui sont limités à 02 au maximum par jour, la limitation de la vitesse maximale est de 30 Km/h sur les voies d’emprunt. Il a également décidé que seuls les détenteurs de permis de conduire poids lourd ayant au minimum (07) ans d’expériences seront désormais acceptés sur les chantiers ; tout conducteur auteur d’accident de la circulation doit être immédiatement viré du chantier par l’entreprise EBOMAF etc.

Sur l’axe Akassato-Allada plus précisément à Gbétagbo, après quelques minutes d’échanges, il a été décidé de procéder à un aménagement en terre du deuxième côté de la route ; le trafic des engins à deux roues venant du sens Nord vers le sud y sera dévié et les signalisations requises seront installées aussi, aucun autre type d’engin ne sera autorisé à emprunter cet espace aménagé.

 C’est dire donc que le gouvernement a bien à cœur les souffrances des populations.

Ange Aristide BYLL

Articles Similaires

AGENDA 2021 DU NUMÉRIQUE ET DE LA DIGITALISATION AU BENIN : Aurélie Adam Soulé ZOUMAROU face aux nouveaux défis

Geoffroy Togouan

Deuil à l’assemblée Nationale du Bénin: Le député Jean Pierre Ibitècho Babatoundé trépasse

Le Béninois Libéré

EXAMEN SPECIAL D’ENTREE A L’UAC : Les dépôts de dossiers prennent fin le 31 mars 2021

Le Béninois Libéré

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.