Le Béninois Libéré
Image default
Politique

Suite à la réaction du président de la république face aux détenus politiques : Léhady tacle Talon et lui brise le tibia

Reçu sur une chaîne française suite à la visite du président français Emmanuel Macron au Bénin, l’ancien Maire de la ville de Cotonou, Léhady Soglo en exil depuis près de 5 ans est sorti de son mutisme et tacle le président Patrice Talon par rapport à sa réponse face à la question des détenus politiques. Faisant le tour de l’actualité béninoise, il a reconnu que le président Patrice Talon est dans le « deni» à propos de la question.

Et à cet effet, il lâcha prise. « Il n’est pire sourd que celui qui ne veut point entendre ». C’est la réponse de l’ancien maire de Cotonou, Léhady Soglo sur l’appréciation du président de la République, Patrice Talon qui estime qu’il n’y a pas « de prisonniers politiques » au Bénin.  Pour l’ancien président de la Renaissance du Bénin, l’arrivée du président français est une logique qui consisterait à faire comprendre à son homologue béninois qu’il est important de décrisper la situation. De ce pas, il a déclaré qu’il est important de libérer les « détenus politiques » à savoir : l’ancienne ministre Reckya Madougou, Joël Aïvo, Laurent Mètognon et tous les exilés. «Bientôt 05 ans que je suis en exil en France », regrette le fils aîné de l’ancien président Nicéphore Soglo.

A l’en croire, depuis 2016 le Bénin végète dans un régime autocratique. Il enfonce le clou en faisant croire qu’il urge de continuer le plaidoyer et faire toucher du doigt au Chef de l’Etat béninois, l’intérêt de décrisper la tension ; ce qui passe par la libération des détenus politiques et le retour des exilés au pays. Même si cette volonté semble ne pas épouser l’assentiment de Talon, les jours qui viennent en diront mieux pour le bonheur des filles et fils de ce pays.

H.E

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le Béninois Libéré

GRATUIT
VOIR