Le Béninois Libéré
Image default
Politique Société

Station de pompage du projet pipeline Niger-Bénin : Ce qui a motivé la présence du ministre Adambi à Gogounou

Le ministre des Mines et de l’eau, Samou Seidou Adambi, accompagné d’une forte délégation est allé constater l’évolution des travaux de construction de la station de pompage du projet pipeline Niger-Bénin dans la matinée de ce samedi 12 février 2022 à Gogounou et ce en présence du maire de ladite commune, Seydou Bary Tidjani.

Après une visite guidée sur les chantiers de construction, le ministre Adambi a marqué sa signature, donnant ainsi le top de la soudure. Très satisfait de la contribution des autorités communales, locales et préfectorales de l’Alibori pour l’expropriation des terres, le ministre Adambi a salué la détermination de l’entreprise chinoise en charge du projet. Il n’a pas manqué de mentionner que la construction de cette station de pompage dans le département de l’Alibori sera effectif en fin d’année 2022. Et que les autres départements suivront selon le chronogramme pour qu’en janvier 2024, le pétrole puisse être transporté via les canaux mis en place.

En effet, d’une longueur totale de 1.980 km dont 675 km sur le territoire national, la section béninoise du pipeline formera avec la section nigérienne, un système de pipeline intégré partant du Niger et traversant le territoire béninois du Nord au Sud jusqu’à la côte du Bénin dans la commune de Sèmè-Kpodji, qui sera utilisé pour le transport de pétrole brut en vue de l’acheminement vers les marchés internationaux. Sur la partie terrestre, le pipeline traversera les départements de l’Alibori, du Borgou, des Collines, du Plateau et de l’Ouémé, dix-sept (17) communes et cent cinquante-deux (152) villages et villes.

Le pipeline proprement dit transportera le pétrole brut depuis son entrée sur le territoire béninois à Malanville jusqu’à la côte béninoise. Deux stations de pompage, à Gogounou  et à Tchatchou, et vingt-quatre (24) vannes et une station terminale et d’exportation à Sèmè (Sèmè-Kpodji). La section maritime, longue de 15 km sera équipée d’un système d’amarrage à point unique qui permettra de charger les navires pour l’exportation.

Quant au Directeur de l’entreprise Wapco, Jin Jinsong, les tuyaux d’exportation du pétrole ont un diamètre de 45 pouces et qui peuvent transporter 450 tonnes/an. Pour lui, les travaux prendront fin en 2023. Par ailleurs, le ministre Adambi encourage les autorités à divers niveaux du département de l’Alibori à accompagner le projet pour l’atteinte des objectifs.

Hilbert EDAH

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le Béninois Libéré

GRATUIT
VOIR