Image default
Politique

Sortie du candidat du FRD à l’élection présidentielle de 2021 : Aïvo révèle les coulisses du parrainage

Le candidat du FRD à l’élection présidentielle de 2021, Frédéric Joël AÏVO a donné une Conférence de presse, ce mardi 16 Février 2021. Occasion pour lui de se prononcer sur la présidentielle dont le dossier de candidature de son duo a été écarté au même titre que 16 autres.

Au cours de cet exercice du professeur de droit, ce dernier a essayé de faire la part des choses afin que les populations béninoises puissent réellement comprendre ce qu’il en est des différents sujets d’actualité concernant la présidentielle prochaine, dont le parrainage.

‘’Contrairement aux allégations du pouvoir, certains candidats ont bel et bien pris contact individuellement avec des Députés et Maires susceptibles de  les parrainer. Ainsi, guidés par la recherche de la paix et la volonté de servir leur pays, ces députés et maires ont massivement dit oui avant de constater que  leur  liberté  de  parrainer  est  un « miroir  aux  alouettes »,  une  « vaste supercherie ». Cette liberté n’existe que sur les lèvres des dirigeants de leurs partis.’’ A affirmé Aïvo. En d’autres termes, toute déclaration faisant croire que le Front de restauration de la démocratie (Frd) n’a pas fait les démarches nécessaires, n’est que pur mensonge.

Mieux, il a ajouté que le vendredi 05 février 2021, le Président du  parti GSR,  Antoine  Vissétogbé  GUÉDOU,  a, au nom du Front, saisi par exploit d’huissier en date du 05 février 2021, transmis le même jour, les responsables des deux partis qui ont le monopole des  parrainages. Dans ces conditions, comment peut-on dire que le front n’a pas fait les démarches nécessaires pour l’obtention des parrainages même si personnellement, Aïvo dit qu’il n’était pas pour cette démarche. Bref, il en conclure  que le parrainage a été instauré, non pas contre les candidatures farfelues, mais contre les candidatures sérieuses.

Malgré tous ses griefs et couacs soulevés, il ne manque pas de faire des propositions pour une sortie heureuse et honorable afin que la démocratie béninoise puisse à nouveau briller de tout son éclat au-delà de nos frontières. La modification urgente du code électoral pour reporter le parrainage à 2026 et le réaménagement du calendrier électoral pour éviter le vide juridique à partir du 6 avril 2021, ce sont les deux pistes urgentes que propose le professeur Joël AÏVO au régime de la rupture afin que la présidentielle soit un moment festif comme le pays en connaissait il y a quelques années.

Enfin, il n’oublie pas d’appeler le peuple à une mobilisation générale pour faire barrage à la confiscation et au retour déguisé au monolithisme. Voilà ce que le professeur Frédéric Joël AÏVO a expliqué lors de sa sortie ce mardi 16 février 2021.

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le Béninois Libéré

GRATUIT
VOIR