Le Béninois Libéré
Image default
Quotidien

Session extraordinaire de l’Assemblée mondiale de la santé de l’OMS :Le ministre Benjamin HOUNKPATIN préside les travaux

Le Ministre de la Santé, le Professeur Benjamin HOUNKPATIN en sa qualité de Premier Vice-président du bureau a été missionné en lieu et place de la Présidente du bureau de l’Assemblée mondiale de l’OMS empêchée pour conduire les travaux de la deuxième session extraordinaire de l’assemblée mondiale de la santé de l’OMS, à Genève depuis le lundi 29 novembre 2021. Cette rencontre intervient dans le contexte de la pandémie mondiale de la Covid-19 avec l’apparition du nouveau variant Omicron. 

Nécessité de disposer d’un instrument international sur la  préparation et la riposte aux pandémies, c’est le thème autour duquel les participants présents à cette importante assise ont réfléchis. Les décideurs du monde en matière de santé se retrouvent à Genève pour poser les bases d’une approche concertée face à la menace épidémique devenue permanente. La voix du Bénin retentit à ce rendez-vous qui reste l’unique creuset de discussion et de décision en matière de santé dans le monde. 
En mai 2021, la Soixante-Quatorzième Assemblée mondiale de la Santé a élu Madame Dechen WANGMO (du Bhoutan) au poste de Président, avec pour Vice-présidents : le Professeur Benjamin HOUNKPATIN (du Bénin), M. Enkhbold SEREEJAV (de la Mongolie), le Dr Hanan M. AL-KUWARI (du Qatar), M. Tanel KIIK (de l’Estonie), et la Dre Amelia FLORES (du Guatemala).

Hilbert EDAH 


L’intégralité du discours du Pr BENJAMIN HOUNKPATIN, Ministre de la santé du Bénin et Vice-Président du bureau de l’assemblée Mondiale de l’OMS 

– Madame  DECHEN WANGMO,  Présidente de l’Assemblée Mondiale de l’OMS 
– Chers collègues  vice -présidents  de l’Assemblée Mondiale de l’OMS, 
– M. le directeur général de l’OMS 
– Mesdames et Messieurs, 
Je me réjouis de participer à  cette deuxième session extraordinaire de notre organisation. 

Je voudrais adresser mes vives félicitations à la présidente du bureau de l’assemblée mondiale pour son leadership dans la gestion des grands sujets de préoccupations de notre organisation depuis mai 2021 que nous avons été élus à la 74ème Assemblée Mondiale. 
Je voudrais chers collègues, vous remercier de l’honneur qui est fait à mon pays le Bénin et à ma modeste personne pour présider en l’absence de notre présidente, cette session. 

Chers collègues,
Honorables invités,
Nous tenons cette deuxième session extraordinaire dans un contexte particulier marqué par la pandémie de la Covid-19 qui n’épargne aucun pays, qui évolue de vague en vague, les unes plus meurtrières que les autres, avec des variants qui défie tout l’arsenal de riposte mis en place à travers le monde. Le dernier en date, le variant Omicron focalise toute notre attention depuis quelques jours.  Je nous encourage à renforcer nos stratégies intégrées et concertées de riposte notamment la vaccination pour qu’ensemble et dans un délai raisonnable, nous puissions contrôler la propagation de ce virus dévastateur. 

Je salue à cet effet toutes les initiatives prises par la Direction générale de l’OMS, pour faciliter l’accès équitable aux vaccins et à la vaccination contre la COVID-19 particulièrement pour les pays de la région Africaine. 

Je voudrais réaffirmer tout le soutien des pays membres à notre Directeur général pour son leadership extraordinaire et sa ténacité dans la coordination de nos actions communes en ces moments difficiles. 

Chers collègues 
Honorables invités 
Partant des expériences vécues dans la gestion de la crise de la COVID-19, nous devons tous travailler à améliorer nos capacités collectives de réaction face aux menaces et urgences sanitaires de portée internationale afin de mieux protéger nos populations et rendre le monde plus sûr. C’est pourquoi, j’apprécie à sa juste valeur que notre session examine le point principal inscrit à l’ordre du jour, qui justement, revient sur l’intérêt de disposer d’un instrument international sur la préparation et la riposte aux pandémies. 


Je remercie le Groupe de travail des États Membres sur le renforcement de la préparation et de la riposte de l’OMS aux urgences sanitaires pour les propositions pertinentes qui seront soumises à notre appréciation. 

Je reste convaincue qu’une approche globale et concertée est la voie la mieux indiquée pour faire face aux défis globaux de santé dans le monde et l’unique chemin pour l’atteinte des objectifs de développement durable. 

Je nous souhaite de fructueuses délibérations dans un esprit de tolérance et d’écoute tout au long de la session. 

Je vous vous remercie

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le Béninois Libéré

GRATUIT
VOIR