Image default
Politique Takou

Sentiment de fierté nationale de Daniel Edah à l’arrivée des doses de vaccin anti-Covid : IL Y A DES POLITIQUES ET DES DÉLINQUANTS COMME LADISLAS AGBESSI

Candidat recalé pour faute de pièces dont le parrainage, Daniel Edah, toujours à l’écoute de son peuple, n’a pas versé dans la sorcellerie de distiller partout qu’il n’y aura pas d’élections sans lui.

Il s’est simplement conformé à la décision de la Céna, en bon démocrate et se prépare déjà à d’autres challenges.

Voilà ce qu’on appelle un homme politique. Un compatriote qui s’affaire à trouver les moyens de convaincre ses compatriotes afin de battre ses adversaires politiques dans les urnes.

Il vient de saluer toutes les parties qui ont œuvré à l’obtention par la république du Bénin, d’une bonne dose de vaccins contre la pandémie.

Il est loin du déchet humain qui menace d’aller faire libérer ce 11 mars, Réckya Madougou, le gayman de Ladislas Agbessi connu de tous pour ses fanfaronnades et escroqueries. Un vieux garçon qui a tenté d’escroquer Sébastien Ajavon d’une villa ici même à Cotonou.

Il sort de nulle part, dit vouloir acheter la maison de l’autre. Y débarque et installe ses quartiers et, au moment de payer suivant l’échéance qu’il a donnée, commence par fuir le propriétaire de la maison.

Après quelques semaines de patience, Ajavon a été obligé de virer l’escroc qu’il a traité de malhonnête puisqu’il a même refusé de payer les dégâts qu’il a laissés sur la propriété de l’autre.

Quelques temps après, le même escroc fait une vidéo dans un  français approximatif pour dire à la face du monde que le président Talon est mort au Maroc et que lui Agbessi a déjà saisi les autorités marocaines pour le rapatriement de sa dépouille.

Trois jours après, Talon effectue une visite au Sénégal et c’est la queue entre les jambes que l’eunuque est allé se réfugier dans un océan de honte. Mais comme les escrocs n’ont pas de pudeur et n’ont jamais honte, il reprend encore son opposition WhatsApp.

Toujours dans son style de délinquant primaire où il révèle au monde sa vraie nature, il fait une vidéo pour donner un ultimatum idiot au gouvernement de libérer Réckya Madougou ce 11 mars.

Sans quoi, il descend à Cotonou lui-même procéder à la libération de la dame avec son commando.

On est aujourd’hui 11 mars. Le plaisantin qui se dit trafiquant d’armes pour se donner du contenu, disait me punir, moi Takou.

Le chien oublie que comme lui, je n’ai jamais mis pieds à l’école. Nous sommes tous deux des fabrications de la rue. À la différence que moi je ne suis pas un escroc qui séjourne de prison en prison dans le monde.

Entre bandits, on va se régler nos comptes. Je suis bien prêt. C’est dans ce pays qu’il a promis 5000 milliards aux jeunes pour les endormir. C’est après que ces jeunes ont compris qu’il n’avait même pas de quoi payer les 15 millions de caution pour se porter candidat en 2016.

On attend sa prochaine vidéo où il se fera encore passer pour le président des Etats-Unis. Je comprends maintenant pourquoi la famille l’a trouvé indigne de disposer de la dépouille de sa maman.

Sans doute qu’il va frire la pauvre pour s’affubler après du titre ronflant de cannibale. Avec ce malade de Ladislas Agbessi, on peut s’attendre à tout. Pouah!!!

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le Béninois Libéré

GRATUIT
VOIR