Le Béninois Libéré
Image default
Politique

Séance d’échange entre le ministère des finances et UK Export Finances : Des investisseurs anglais au Bénin

Le ministère de l’économie et des finances sous la direction de la directrice adjointe de cabinet du ministre Romuald Wadagni a tenu une séance d’échange au Novotel Orisha Cotonou avec un groupe d’investisseurs anglais réunis au sein du vocable UK Export Finances.

Spécialisés dans le secteur de l’eau, l’assainissement, la construction, l’agroalimentaire et l’assurance à l’export et bien d’autres domaines, ces investisseurs anglais à l’écoute des réformes et des transformations qui s’opèrent au Bénin depuis l’arrivée au pouvoir du président Patrice Talon, ont décidé de venir voir le changement qui s’opère au Bénin.

La délégation conduite par Louis Taylor, le directeur exécutif du groupe composé de plusieurs investisseurs a été reçue par Adidjatou HASSAN ZANOUVI, Directrice Adjointe de Cabinet (DAC) du ministère de l’économie et des finances. Au cours des échanges, le ministère de l’économie et des finances et ses démembrements ont présenté au groupe UK Export Finances les opportunités d’investissement dont dispose le Bénin et les investisseurs qui s’y sont déjà installés. La zone économique de Glodjigbé en est un exemple. Aux sorties de la rencontre, le chef de la délégation, Louis Taylor a affirmé que le Bénin a présenté de manière précise ses priorités et le groupe dispose d’une capacité de 2milliards de dollars d’investissement pour le Bénin.

Faisant partir de la délégation  Mireille d’Oliveira-Richards, britannique d’origine béninoise nous donne les raisons de sa présence aux côtés du groupe et spécifiquement au Bénin.

« Il y a deux ans l’Angleterre a annoncé sa stratégie de se développer davantage  vers l’Afrique. Le Bénin n’était pas représenté alors j’ai décidé de promouvoir le Bénin en Grande Bretagne auprès des entreprises et du public anglais. Cette délégation est en fait une partie des entreprises britanniques et aussi une institution de crédit aux entreprises britanniques et d’assurance qui vont à l’export avec qui je suis déjà en contact en Angleterre et avec qui j’ai noué des liens. C’était donc important que je sois avec eux au Bénin pour exploiter ensemble les opportunités. Compte tenu de ma connaissance du marché britannique et du marché béninois, je peux les accompagner. »

Après cette rencontre, la délégation a poursuivi ses prospections avec les autorités béninoises en allant visiter  le site de la Cité ministérielle en construction à Cadjehoun.

Arnaud KOUMONDJI

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le Béninois Libéré

GRATUIT
VOIR