Le Béninois Libéré
Image default
Politique Société

Séance de reddition de comptes dans la 12è circonscription électorale : David GBAHOUNGBA, le parfait exemple du député

Faire le point des différentes activités de la 8è législature à ses mandants des trois communes de la 12è circonscription électorale, c’est l’exercice auquel s’est livré le dimanche 1er mai 2022, le député du Bloc Républicain du Couffo, David GBAHOUNGBA avec à ses côtés l’amazone  Gisèle AHOUSSI, Vice-coordonnatrice de l’OFR.

Un exercice qui intervient à quelques mois du renouvellement du parlement béninois, a amené l’He David GBAHOUNGBA a rencontré avec ses mandants à la maison des jeunes de Lalo, ceux de DOGBO sans oublier ceux de Toviklin, afin de leur expliquer le bien-fondé de plusieurs lois, œuvres de la 8è législature qu’a priori, les populations ne semblent pas percevoir. La loi sur les violences faites aux femmes qui interdisent désormais aux hommes  de porter la main sur leurs épouses ; la loi interdisant le mariage forcé sont entre autres lois expliquées, aux différentes populations au cours de sa tournée de reddition de comptes par le leader politique Br de la 12è.

A ces explications, ce dernier n’a oublié d’évoquer aussi les nombreuses conséquences liées aux infractions de ces lois. Car il vaut mieux éviter les conséquences pour savoir comment se comporter, comment agir pour ne pas tomber sous le coup des lois. Aussi a-t-il rappelé l’obligation faite par la loi d’entrer dans les liens du mariage qu’après l’âge minimum de 18 ans. Et parlant de la question genre, le harcèlement sexuel et le viol ne sont pas occultés au cours des différents échanges. Pour l’He Gbahoungba, les nombreuses avancées qu’a connues la politique béninoise sont dues aux lois sur le code électoral et le système partisan avec cette part de discrimination positive faite à l’endroit des femmes pour un accès favorable aux instances de prise de décisions.

D’un autre côté, les mesures de soutien du gouvernement de Patrice TALON face à la cherté de la vie, la revalorisation récente du Salaire Minimum Garanti (Smig) à 52.000f et l’assurance maladie rendue obligatoire à tout employeur n’ont pas été occultés. Toute chose qui démontre l’amour du président Talon pour son pays. C’est pourquoi il a déclaré : « L’objectif du Chef de l’Etat, c’est de favoriser le travail à tous. »

A tout ceci, il ajoute comme actions de dynamisation, de l’agriculture avec  l’appui du Fond National Agricole (FNA) aux producteurs. Ainsi selon l’honorable David GBAHOUNGBA, avec le président Patrice Talon  l’espoir est réellement permis

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le Béninois Libéré

GRATUIT
VOIR