Image default
Politique

Scrutin du 11 avril 2021 : La CEDEAO, le conseil de l’entente, et l’OiF tous chez Djogbénou Hier

La journée du jeudi 08 avril 2021 a été une journée chargée pour le président de la cour constitutionnelle Joseph Djogbénou.

En effet, trois délégations à savoir celui de la communauté économique des Etats de l’Afrique de l’ouest, celui du conseil de l’entente et l’organisation internationale pour la francophonie ont été tous reçu par le président de la haute juridiction constitutionnelle.

Les délégations étaient chez Djogbénou dans le cadre des présidentielles d’avril 2021. S’agissant de la première délégation, celle de la mission de contact et d’information de l’organisation internationale de la francophonie qui a été conduite par Mme Minata SAMATE Cessouma, ancienne ministre du Burkina Faso et ancienne commissaire aux affaires politiques de l’Union africaine. En échangeant avec le président de la cour constitutionnelle, le professeur Djogbénou, dans le cadre du déroulement du processus électoral qui est actuellement en cours au Bénin, déclare à sa sortie d’audience » nous sommes une mission de contact et d’information dirigée par Mme la secrétaire générale de la francophonie dans le cadre du processus électoral en République du Bénin, une mission de contact et d’accompagnement dans le cadre de la déclaration de Bamako qui a été acceptée par l’ensemble de nos Etats membres qui prévoient que nous puissions être aux côtés des Etats membres sur les questions de démocratie, de gouvernance, sur les questions des droits de l’homme, des questions électorales surtout.

Nous sommes là dans le cadre du processus électoral, c’est ce qui explique notre présence et surtout le président de la cour constitutionnelle nous a fait l’honneur de nous recevoir aujourd’hui, d’échanger avec lui comme vous le savez cette institution de la République béninoise joue un important rôle dans le processus électoral, c’était de bons droits pour nous d’échanger, de rencontrer le président de la cour pour échanger avec lui sur l’organisation du processus électoral. Ce qui est prévu et s’il y a des difficultés et comment l’organisation internationale de la francophonie peut être aux côtés des acteurs politiques béninois peut nous assurer que nous aurons une élection sans difficulté.

Il va de l’intérêt majeur pas uniquement du Bénin mais également de tous les États membres de l’organisation internationale de la francophonie et également du continent africain.  Vous savez l’Afrique d’une manière générale est tellement lié que s’il y a une difficulté dans l’un des Etats membres c’est toute la région autour du continent qui est en partie et nous sommes là plus précisément pour accompagner l’ensemble des acteurs politiques béninois. Nous n’observons pas comme le fait la CEDEAO, l’union africaine mais nous sommes là également, on fait ce travail pour être aux côtés de nos pays pour les accompagner et aussi nous observons d’une manière ou d’une autre.

À l’issue de ce travail nous allons faire des recommandations à ceux qui nous ont mandaté pour permettre d’accompagner et de corriger si il y a des choses à faire et aussi suite à nos échanges nous nous sommes rendus qu’il y a des bonnes pratiques et l’Afrique de l’ouest et le continent africain d’une manière ou d’une manière générale a pu bénéficier une des bonnes pratiques du Bénin et notre objectif aussi c’est de partager ces bonnes pratiques avec les Etats membres de l’organisation internationale de la francophonie ».

Ensuite c’est la mission d’observation électorale de la CEDEAO conduite par Ernest Bai Koroma ancien président de la sierra Leone qui a montré à la presse que la CEDEAO s’est déplacée vers le président Djogbénou dans le contexte de leur mission celle de l’observation des élections au Bénin, étant donné que la haute juridiction joue déjà un rôle important pour ce qui concerne le scrutin du président de la République. Pour la troisième délégation celui du conseil de l’entente,  conduite par Mr Konmabou Fandjinou qui n’a fait aucune déclaration à leur sortie du cabinet du président de la cour constitutionnelle.

Christ paterne HOUNHOUENOU

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le Béninois Libéré

GRATUIT
VOIR