Le Béninois Libéré
Image default
Société

Scandale à L’ANaTT : Un agent gardé à vue

Nouveau scandale à l’Agence Nationale des Transports Terrestres (ANaTT). La Brigade Économique et Financière (BEF) avait interpellé un agent de l’ANaTT le jeudi 13 octobre 2022 dernier. Placé en garde à vue, le sieur G.A.G est poursuivi pour <>, selon le quotidien Le Potentiel.

En effet, les transitaires doivent veiller au renseignement d’une fiche indiquant les caractéristiques des véhicules. Pour les véhicules à vitres teintées, une partie sur ladite fiche exige cette précision contre le paiement de 57.000 francs CFA au profit du Trésor Public pour gavage et vitres teintées.
À l’ANaTT, les Agents doivent veiller scrupuleusement au renseignement complet de cette fiche. Pour un véhicule à vitre teintée depuis l’extérieur ou non, les agents devraient suspendre la poursuite des formalités administratives aux propriétaires s’abstenant au paiement des 57.000 francs CFA en évitant de renseigner objectivement la fiche, afin de les contraindre à se conformer. Mais, il y a certains agents qui ne respectent pas régulièrement cette consigne. Informée de cette magouille, la Brigade Économique et Financière (BEF) a ouvert une enquête. Dans le cadre des enquêtes, il a été constaté qu’un nouveau véhicule immatriculé dans la série CB aurait bénéficié de ces services frauduleux pour éviter le paiement des 57.000 francs CFA et obtenir sa plaque. Pour démanteler ledit réseau, la BEF a d’abord interpellé l’agent G.A.G, chargé de la fixation des plaques.

Les enquêtes se poursuivent aux fins de mettre la main sur toutes les personnes impliquées, auteurs et complices, dans cette affaire.

Ulrich A.

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le Béninois Libéré

GRATUIT
VOIR