Le Béninois Libéré
Image default
Politique

Saison de paix et d’amour pour la Patrie : Boni Yayi le garant de l’unité nationale : Après Talon, Bagoudou, et si Yayi parlait avec Hounkpè

L’eau qui tombe goutte à goutte, perce le plus dur rocher. Aussi, tant que nous serons sur la Terre des hommes, il y aura toujours des différends entre les hommes qu’il faudra toujours régler. Et il faut retenir qu’il est encore plus difficile de faire la PAIX que de faire la GUERRE.

Tenant du feu Nana Félix Houphouët-Boigny cette sagesse, on peut dire aujourd’hui à travers ce qui se passe actuellement au Bénin, avec les signes de paix, que le président Boni Yayi est la colombe envoyée pour unir les Béninois avec eux-mêmes.

Après donc le président Talon, son neveu Adam Bagoudou, le président Boni Yayi devra s’ouvrir au chef de file de l’opposition, Paul Hounkpè, à son ancien ministre Alassane Soumanou Djimba et faire fi de tout ce que raconte le président Soglo.

C’est à cette seule condition que les résultats espérés de la première rencontre avec Talon dans le cadre de la décrispation du pays, sera une réalité.

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le Béninois Libéré

GRATUIT
VOIR