Le Béninois Libéré
Image default
Société

ROSINE VIEYRA SOGLO :La « Dame » au parcours inouï

Rosine Vieyra Soglo ex-première dame du Bénin, épouse de l’ancien président Nicéphore Dieudonné Soglo a tiré sa révérence le dimanche  25 juillet 2021.

Ancienne député, Rosine Vieyra Soglo s’est forgée un parcours qui force à l’admiration.

Née le 07 mars 1934, Rosine a vu le jour à Ouidah au sein de la famille Vieyra. Ayant pour père un riche propriétaire terrien, cadre des chemins de fer, Rosine Vieyra Soglo unique fille de la famille a trois frères. Après les études primaires, les enfants Vieyra dont Rosine s’envolent vers la France pour continuer les études secondaires en 1946. Rosine se construit un caractère strict au regard de l’éducation autoritaire et rigoureuse qu’elle a reçue. Elle commence ses études au lycée des jeunes filles de Caen où elle passe le concours d’avocat et s’en sort huissier de justice. Rosine Vieyra va revenir au pays où elle va exercer pendant trois années (1965-1968).

La dame aux chapeaux…

Femme décente, Rosine Vieyra Soglo s’est illustrée depuis son jeune âge comme une femme modeste côté vestimentaire. Avec son style coiffé très souvent par un chapeau, elle s’est vue attribué le surnom de la dame aux chapeaux. Elle ne s’en passe. Rosine Vieyra Soglo, de sa silhouette de gazelle pendant sa jeunesse jusqu’à sa vieillesse, a eu toujours la tête couverte.

La femme fidèle…

Rosine Vieyra Soglo a rencontré l’ancien président Nicéphore Dieudonné Soglo un an après sa venue en France en 1947. Elle a à l’époque 13 ans. Ça n’a pas tardé, les deux tourtereaux ne se sont plus quittés. Après ses études, elle reste aux côtés du « futur président ». En 1980, elle prend la direction de Washington accompagnant son mari Nicéphore Dieudonné Soglo qui venait d’être nommé à la Banque Mondiale. La jeune dame en profite alors pour se former dans une université américaine en droit anglo-saxon des affaires. Des années plus tard après la conférence nationale, Rosine Vieyra Soglo va devenir la première dame Benin aux côtés de son mari désormais Président de la République du Bénin. Rosine Vieyra Soglo a deux fils : Léhady Soglo, ancien candidat à la présidentielle et ancien maire de la ville Cotonou actuellement en exil et Ganiou Soglo, ancien ministre des Sports du Bénin.

Une femme politique engagée…

Pour épauler son mari et l’aider dans la gestion du pays, Rosine Vieyra Soglo crée en 1992 le parti de la Renaissance du Bénin (RB). L’air de la RB commença. Elle insuffle à son parti son dynamisme. Les efforts acharnés payants, Rosine Vieyra Soglo accède à l’hémicycle en 1999. Un an après l’avènement du premier régime du Président Yayi Boni, Rosine Vieyra Soglo rejoint Bruno Amoussou et Antoine Idji Kolawolé pour la coalition « Alliance pour une Dynamique Démocratique » (ADD). Grâce à son leadership, Rosine Vieyra Soglo s’en sort avec sa nouvelle force politique aux législatives et reste à l’Assemblée Nationale. Présidente de l’ADD en 2011, elle va opter pour l’Union fait la Nation pour les législatives. Elle va faire ainsi huit autres années à l’hémicycle franchissant brillamment l’échéance électorale de 2015 avec la RB. Femme politique engagée, Rosine Vieyra Soglo perd la vue en 2019. Elle décide alors de quitter l’Assemblée Nationale. Depuis, militante pour le développement du Bénin, Rosine Vieyra Soglo fait quelques apparitions pour affirmer sa position politique. Lors de sa dernière sortie, elle a affirmé: « Je défendrai mes deux petits jusqu’à la mort » parlant de la situation politique de ces deux fils sous la rupture. Elle l’a fait puisqu’elle est restée sur cette position jusqu’à s’éteindre ce dimanche 25 Juillet après un parcours « Élogieux ».

Annaël DOHOU (Stag)

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le Béninois Libéré

GRATUIT
VOIR