Le Béninois Libéré
Image default
Politique

Retrait de l’ex-Udbn du Bloc Républicain : La proposition de l’He Sado à Prudencio et les siens

Le départ de l’ex-Udbn du Bloc Républicain continue de nourrir des polémiques. Et pour éclairer l’opinion publique, l’honorable Nazaire Sado, deuxième Questeur de l’Assemblée nationale sort de son mutisme à travers un post. Pour lui, le parti de Claudine Prudencio n’a plus une existence juridique pour prétendre à un retrait. À cet effet, il invite Claudine Prudencio et ses alliés à revenir à la table de négociation si tant est qu’ils sentent leurs intérêts menacés en étant avec le Bloc Républicain.

Hilbert EDAH

(Lire sa publication)

Honorable Nazaire SADO, Deuxième Questeur de l’Assemblée Nationale réagit par rapport au supposé départ de l’UDBN du Bloc Républicain

Les rumeurs font état d’un prétendu retrait de l’UDBN du Bloc Républicain ; et ceci m’a paru assez bizarre qu’un parti qui a accepté volontairement perdre son identité juridique au profit d’un autre plus grand, décide un beau matin de reprendre son identité alors qu’on avait pas formalisé une alliance, mais plutôt une fusion.
Je crois savoir que ma sœur Claudine PRUDENCIO, ancienne Ministre de la République et actuelle patrone de l’Institut de la Femme ne devrait pas ignorer à ce point, les dispositions de la charte des partis politiques, encore moins cette logique de droit public. Les militants venus de l’ancien parti l’UDBN peuvent démissionner individuellement, mais jamais le parti UDBN puisqu’il n’existe plus.
Mais je reconnais que les habitudes ont la peau dure. Et c’est pourquoi le nouveau système partisan peine à être internalisé par les béninois.
Et pourtant le peuple béninois est un peuple intelligent capable de comprendre qu’on ne peut pas aspirer au développement durable de notre pays avec une multitude de partis politiques. Nous devons rompre avec la transhumance politique et rester dans la vision du Chef de l’État, Patrice TALON, tant qu’on se réclame de la mouvance.
J’invite donc ma sœur et Présidente Claudine PRUDENCIO et ses alliés à revenir à la table de négociation si tant est qu’ils sentent leurs intérêts menacés en étant avec le Bloc Républicain.

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le Béninois Libéré

GRATUIT
VOIR