Image default
Politique

Respect des règles du système partisan et de la discipline au sein du Moele-Bénin : Beo Aguiar et Edmond Ayindé suspendus

Le Moele-Bénin du président Ayadji est un grand parti. Le jeune poussin destiné à être un coq, cela se sent le jour même de son éclosion. Et la gestion dont fait montre le président Ayadji augure bien de la longévité, de la sincérité et du dynamisme républicain du parti le Moele-Bénin. Un parti qui, bien que jeune, réussit si brillamment à transcender les petits maux qui rongeaient jadis, jusqu’à la moelle osseuse, les autres formations politiques du Bénin.

La décision de suspension de Céphise Béo Aguiar et de Edmond Ayindé respectivement secrétaire général et vice-président en charge des relations avec les institutions de Moele-Bénin, du parti par le bureau politique national, pour faute lourde consécutive à la nomination du préfet du Mono, est salutaire.

Le bureau politique national a en outre, pris une motion de félicitations à leur camarade Bienvenu Milohin pour sa brillante nomination au poste de préfet du département du Mono.

Enfin, le Bpn a décidé de prendre une motion de soutien au président Jacques Ayadji. Mais avant, le bureau a remercié le président Patrice Talon pour le respect de ses engagements vis-à-vis de Moele-Bénin pour la nomination d’un de ses brillants cadres.

Ce qu’il faut retenir de ces deux suspensions, est la joie de la quasi-totalité des membres du bureau politique national de ce parti pour ce qu’ils ont appelé un déparasitage de leur maison.

Les sieurs Aguiar et Ayindé étaient devenus de véritables freins moteurs pour le rayonnement et le développement de ce jeune parti aux ambitions et aux potentiels d’un très grand parti, expression même de la réussite du système partisan.

Aboubakar TAKOU

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le Béninois Libéré

GRATUIT
VOIR