Image default
Sport

Report à aujourd’hui du match Bénin vs Sierra Leone pour des questions de tests Covid : CE QUI S’EST RÉELLEMENT PASSÉ ET LES SURPRISES DE CE JOUR

Chacune des différentes chapelles impliquées dans la rencontre avortée d’hier, entre le Bénin et la Sierra Leone, s’active pour justifier l’imbroglio en sa faveur en pointant d’un doigt accusateur, l’autre.

Mais la réalité est tout autre. Si le Bénin peut se réjouir de la situation de ses Rongeurs, testés tous négatifs aux deux protocoles de tests du Covid, la Sierra Leone et la Caf ont, elles, des choses à se reprocher.

Dans un premier temps, c’est l’image de la Caf qui s’est écornée dans la bouillabaisse d’hier. Puisque c’est l’officier Covid de la Caf qui s’est mépris du minimum attendu de l’instance dirigeante du football africain, dans ce qui peut être appelé : conflit extra-sportif entre la Sierra Leone et Bénin.

Car, il est indécent qu’un officier Covid Caf, procède à deux types de tests en l’occurrence le Pcr et le Tdr, en ne donnant, dans un premier temps, que les résultats du test le moins fiable,  le Tdr.

Autrement dit, les membres des deux équipes avaient été déclarés négatifs à l’issue du Tdr. Et le fait de les avoir prévenus que ces premiers résultats manquent de fiabilité, ne doit justifier qu’il leur annonce les résultats du test fiable en l’occurrence le Pcr, au stade, à quelques minutes du coup d’envoi de la rencontre.

Et c’est cette légèreté de la Caf qui a permis à la partie sierra-léonaise de trouver le trou de souris dans lequel elle s’est réfugiée pour refuser de jouer le match après avoir été informée de la positivité de 06 de ses joueurs et de 02 membres du staff technique.

Conséquence, la Caf, responsable de la situation, ne pouvait que se plier aux caprices des Sierra-léonais de refuser de jouer au motif que l’exigence de leur notifier les résultats à au moins 02 heures du coup d’envoi, n’a pas été respectée.

Du coup, la rencontre a été déplacée sur ce jour. Toutefois, cette solution peu mûrie de la Caf pour calmer la situation, cache beaucoup d’autres éventualités qui pourraient même empêcher la probabilité de voir la rencontre se tenir aujourd’hui.

Et pour cause, si tant est que les 08 personnes sont réellement porteuses du virus, elles ont certainement eu le temps de contaminer tous les autres joueurs en se prêtant aux exercices à l’entraînement.

Donc, il y aura vraisemblablement d’autres cas dans le groupe des Sierra-léonais. Toute chose qui implique que le test aurait dû être élargi à tous les autres membres de l’écurie.

Or, les prélèvements faits hier après la situation, l’ont été uniquement sur les sujets dits positifs.

Ce qui peut faire courir le risque aux joueurs béninois d’être sur le terrain avec des adversaires probablement positifs, s’il est confirmé que les 06 joueurs détectés positifs le sont.

D’un autre côté, les Sierra-léonais pourraient toujours, dans l’éventualité que les 06 joueurs sont confirmés positifs, refuser de jouer. Il n’y aura donc pas de rencontre mais la Caf aura les coudées franches pour faire constater par les arbitres, une victoire du Bénin sur le tapis vert.

Maintenant, si par miracle,  les 08 personnes suspectées revenaient à être déclarées négatives à l’issue des prélèvements d’hier, c’est le sérieux des tests Covid qui sera entamé. Ce qui est dommage.

Donc, l’un dans l’autre l’effectivité qu’il y ait confrontation entre le Bénin et la Sierra Leone, aujourd’hui, a tout d’une utopie.

Aboubakar TAKOU

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le Béninois Libéré

GRATUIT
VOIR