Le Béninois Libéré
Image default
Société

Rentrée scolaire en pleine saison pluvieuse : Le gouvernement doit repenser le calendrier

(… Les salles de classe ne sont pas loin des piscines olympiques)

Depuis quelques années, les premières semaines de cours sont pénibles pour les apprenants et certains enseignants. Et pour cause, suivant le calendrier scolaire les cours doivent démarrer au début de la deuxième quinzaine du mois de septembre.

Effet, il est connu de tout le monde que cette période coïncide avec la petite saison au centre comme dans la partie méridionale du pays. Dans le septentrion c’est la grande saison qui bat son plein. De jour comme de nuit, on enregistre de fortes pluies qui finissent par créer des inondations dans beaucoup de localités. Sur toute l’étendue du territoire, seuls les enfants dont les parents ont les moyens, se rendent à l’école et les enseignants qui ont pu s’acheter un véhicule, le grand nombre éprouve des difficultés pour se rendre à l’école ou collège.

A la liste des fournitures déjà  chères par ces temps de crises économiques, il faut  ajouter de quoi acheter des imperméables qui ne règlent pas totalement le problème.

Dans certaines zones où l’inondation dicte encore sa loi, les apprenants et leurs encadreurs ne savent pas si la rentrée a commencé  car les salles de classe ne sont pas loin des piscines olympiques. Au regard de toutes ces réalités qui ne sont pas de nature à faciliter le bon déroulement des activités pédagogiques, il s’impose qu’à l’avenir le gouvernement prenne en compte ces paramètres pour l’établissement des calendriers scolaires.

Laurent YOVO

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le Béninois Libéré

GRATUIT
VOIR