Le Béninois Libéré
Image default
Politique

Renouvellement de la classe politique du Septentrion/Le politique le plus aimé : Issa Boni Ouorou en tête

(Yayi, Talata, Sacca Lafia, Alassane Séidou, Walis Zoumarou vomis et enterrés)

« Je voudrais être clair avec vous, je ne suis pas membre du parti les démocrates et ne détiens à ce jour aucune carte de membre du parti les démocrates. » A dit le politologue et socio-économiste bénino-canadien, Issa Boni Ouorou, président de la Fondation Terrien,ne,s pour clarifier sa position par rapport au parti Les démocrates.

– Le financement d’une dizaine de micro-entrepreneurs, pour des montants entre 50 et 150.000 Fcfa

– La distribution des paniers cadeaux aux musulmans dans le cadre du ramadan

– Le lancement et déploiement du programme TOP Entrepreneur dans plusieurs villes du Bénin afin d’outiller plus de 250 aspirants et jeunes entrepreneurs

– L’accompagnement du programme « Académie des minis » à travers le financement de plusieurs enfants

– Le financement de la retransmission en écran géant de la Gaani et la distribution de l’eau et des étrennes à l’occasion

– La Campagne de sensibilisation pour le port de casques avec la distribution effective de plus de 1000 casques à travers le Bénin – La construction de l’école primaire de Benahou à Djougou

– L’amorce de la campagne d’électrification de quelques villages du Bénin dont 18 localités impactées comme à Djougou

– L’installation de station de recharge de batteries pour téléphone portable afin de faciliter aux villageois issus de milieux non électrifiés, de charger facilement leurs téléphones cellulaires sans parcourir des kilomètres.

Ouvrir la photo

Et pourtant, il est l’un des artisans ou le plus grand artisan du succès des Démocrates dans le Septentrion et au-delà, grâce à ses mots d’ordre, ses différentes actions de soutiens, mais aussi et surtout de l’homme crédible et pragmatique qu’il incarne. Le modèle de toute une génération qu’il est aujourd’hui au Bénin. L’homme qui démontre qu’on n’a pas besoin d’être d’abord en politique pour contribuer à l’amélioration au quotidien de la vie des populations. Car, à chaque génération, sa lutte et sa responsabilité. Ce qu’il aime bien appeler reforme générationnelle qu’il mène bien à travers ses différentes actions dans le pays. Parmi ses actions qui le gravent dans le cœur des populations, on peut citer :

A ce niveau, il faut souligner, les emplois créés avec les personnes chargées d’assurer les prestations de service et le projet Internet pour tout le monde, avec l’installation de lieux d’internet gratuit pour les étudiants et autres avec à leur disposition des tablettes et ordinateurs.

Voilà comment l’homme contribue à sa manière à la formation des jeunes et à l’appui des femmes pour un meilleur avenir de leurs enfants. Dans ces conditions, comment ne pas accorder du prix à sa parole parce qu’il agit plus qu’il ne parle. Et aujourd’hui, ce sont ses actions qui parlent à sa place à travers cette enquête du groupe de presse Daabaaru dans laquelle il a été désigné comme l’homme politique du Septentrion non candidat ayant le plus impacté les élections législatives du 08 janvier 2023. Ceci, devant de vieux briscards de la politique béninoise comme l’ancien président Boni Yayi, Komi Koutché, les anciens ministres et bien d’autres. En effet, selon cette enquête du groupe de presse Daabaaru, le politologue et socio-économiste bénino-canadien, Issa Boni Ouorou s’en sort avec 5079 voix, premier sans deuxième car viennent en 2ème et 3ème places Théophile Yarou et l’ancien président Boni Yayi avec respectivement 1129 et 539 voix. Ces données prouvent le poids politique de l’homme pour les populations qui lui témoignent ainsi leur reconnaissance au regard de ce qu’il fait, en tête des personnalités influentes du Septentrions. En d’autres termes, c’est un plébiscite de l’homme comme la nouvelle figure du Septentrion, un renouvellement de la classe politique du Septentrion car avec ce triomphe, Issa Boni Ouorou s’illustre tout simplement comme le grand artisan du triomphe des Démocrates. Un homme qui impacte positivement la jeune génération loin des briscards draineurs de foule et non de votant comme Boni Yayi et autres tonneaux vides, aujourd’hui fini et ayant joué leur dernière carte. Toute cette implication gagnante, alors que l’homme n’est même pas présent sur le terrain. En témoigne une fois encore son influence. Mais cela n’empêche aucunement les populations de voir en lui le leader recherché, le guide, le réformateur, le modèle pour les jeunes générations qui a plus à apporter au Bénin et le grand philanthrope pour les populations. Malheureusement, certains continueront pas se perdre dans des photocopies au lieu de l’original Issa Boni Ouorou. Une chose est sûr, on ne cache pas le soleil avec une seule main. Issa Boni Ouorou, c’est l’avenir. Et en reconnaissant aujourd’hui Issa Boni Ouorou comme l’homme politique du Septentrion non candidat ayant le plus impacté les élections législatives du 08 janvier 2023, c’est une reconnaissance des populations envers lui, comme le nouveau guide. Mais qu’adviendra-t-il en 2026 si Richard Boni Ouorou qui n’est pas officiellement Des Démocrates, décide de ne pas les soutenir? La question reste posée.

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le Béninois Libéré

GRATUIT
VOIR