Le Béninois Libéré
Image default
Benin

Renforcement de l’administration de défense et de sécurité maritime : Un système de gestion des frontières bientôt installé au Bénin

L’une des priorités du gouvernement béninois est d’assurer la sécurité de tous les citoyens. A cet effet, le gouvernement ne manque pas d’actions pour atteindre cette priorité. D’ici-là, le Bénin pourrait être compté parmi les nations à système de sécurisation maritime et des frontières terrestres méridionales.


A la faveur d’une séance de travail tenue du 06 au 07 septembre 2022 à Cotonou, les villes de Kraké et de Hilacondji vont être dotées d’un système VISSIM.
A cette séance, étaient présents les forces de défense et de sécurité et les responsables de la société norvégienne VISSIM. L’objectif étant de lutter contre l’insécurité maritime et de faciliter la surveillance des frontières terrestres méridionales à Kraké et à Hilacondji.
Le conseiller technique du ministère de l’économie et des finances, Armand OLOGOUDOU a rappelé le but de ce projet qui est d’assurer la sécurité maritime dans les eaux côtières du Bénin est un élément clé de la stratégie de développement et de la sécurisation des investissements du secteur privé ».

Au-delà de son aspect sécuritaire, ce projet mis en œuvre après la visite du chef de l’État en Norvège en 2018, constitue entre autres une solution au contrôle des postes frontaliers, à la détection des activités illégales dans les eaux, la sécurisation de l’environnement afin de le rendre plus attractif aux investisseurs et représente un moyen de renseignement en temps réel pour une meilleure prévention des activités, a fait savoir, Théophile NOUNAHON, administrateur de VISSIM Bénin.

Il faut noter que ce projet s’étend sur une durée de 15 mois au cours desquels un centre de contrôle sera construit à Cotonou.

Vignon Justin ADANDE

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le Béninois Libéré

GRATUIT
VOIR