Le Béninois Libéré
Image default
Politique

Rencontre entre le médiateur de la république et les partis politiques : Les Démocrates (Ld) toujours sur leur faim

« Nous sommes demandeurs de paix, nous sommes quémandeurs de paix et que nous sommes acteurs privilégiés et exceptionnels de paix. »

Dit le président du parti Les Démocrates (LD), Éric HOUNDÉTÉ après ses échanges avec le médiateur de la république, Pascal Essou, qui depuis quelques jours a débuté une série d’entretiens avec les partis politiques sur la situation sociopolitique nationale. Si certains déclinent, ce n’est pas le cas d’autres comme le parti Les Démocrates.

Tout en prônant la paix et la revue de tout ce qui a contribué à saborder cela, le message du parti LD ne change pas. Lire ci-dessous quelques propos du président des Démocrates.

Extrait de son intervention

 « Nous avons répondu à l’invitation du médiateur de la République qui a souhaité avoir avec nous, des échanges par rapport aux élections législatives de 2023 avec comme préoccupation de maintenir la paix, de redorer le blason de notre démocratie, de faire en sorte que les fondamentaux d’un État démocratique soient maintenus. Nous lui avons d’emblée dit que nous sommes demandeurs de paix, nous sommes quémandeurs de paix et que nous sommes acteurs privilégiés et exceptionnels de paix. Par conséquent, tout ce qui a été, à la base des violences dans le pays, nous avons mis le doigt là-dessus pour lui dire que ces choses-là ne recommencent plus. Les conditions pour avoir la paix, pour avoir des élections crédibles équitables, apaisées, nous lui avons énumérés ces dernières. En premier lieu, tout ce qui concourt à l’exclusion, il faut s’en débarrasser, en second lui, tous les textes, toutes les dispositions crysogènes, qui cristallisent les émotions, les ardeurs, il faut s’en débarrasser. Mais aussi avons attiré son attention sur le fait qu’il ne faut pas prendre prétexte de ce que nous souhaitons que les dispositions crysogènes soient enlevées, pour créer d’autres dispositions tendant à favoriser les uns par rapport aux autres.

En somme, nous avons eu des échanges fructueux, des échanges à partir desquels nous lui avons laissé un document contenant nos propositions pour définitivement pacifier le pays. »

Source extérieure : Flash info Taneka média

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le Béninois Libéré

GRATUIT
VOIR