Le Béninois Libéré
Image default
Politique

Rencontre délégation gouvernementale et populations/étape de Kalalé : ADAMBI SATISFAIT DE LA SOIF DE COMPRÉHENSION DE KALALÉ

Suivant le protocole habituel, c’est le maire de la localité Bani Tidjani qui a pris le premier, la parole pour remercier le président Talon pour cette initiative louable. Souhaitant la bienvenue à la délégation gouvernementale présidée par le ministre de l’Eau et des mines, Samou Adambi, la ministre du numérique et de la digitalisation Aurelie Adam Soulé Zoumarou, seule femme ministre de cette délégation, le préfet Mama Cissé et des députés Robert Gbian et Kora Zimé, Bani Tidjani s’est félicité de la forte présence de ses mandants pour écouter ces représentants du chef de l’Etat.

Il sera suivi du maître de la cérémonie, l’orateur principal, Samou Adambi. Profitant de sa culture politique et de son potentiel avéré du milieu, Adambi a d’abord adouci  l’ambiance en s’amusant à parler toutes les langues de la localité : bariba, peulh, boo et dendi.

C’est après cet intermède d’humour pour détendre l’atmosphère que le maître de la parole, a entamé l’ordre du jour, les explications qui justifient la présente situation mondiale.

Son speech s’est articulé en deux points. Premièrement, expliquer les mesures gouvernementales qui consistent à décourager l’exportation ou la sortie frauduleuse des denrées produites ici chez nous. Il a encouragé les agriculteurs à accompagner le gouvernement en emblavant de grandes surfaces agraires pouvant induire une production abondante capable d’assurer notre autosuffisance alimentaire pour contrer la crise alimentaire qui s’annonce cruelle dans les jours à venir dans tout le monde.

Le deuxième axe de l’intervention de Adambi a tourné autour de l’impact de la crise du Covid-19 et surtout de la guerre russo-ukrainienne. Le Bénin comme les autres pays africains comme européens étant dépendants de plusieurs produits dont les deux géants en guerre en sont les producteurs, il découle de logique que ces produits qui se raréfient de jour en jour, deviennent chers. Et c’est pour éviter aux Béninois de ne pas les acheter au double voire au triple de son prix de revient réel, que le gouvernement du président Talon sous son éclairage fervent, a décidé de la suppression de plusieurs taxes que l’Etat percevait. Les hydrocarbures et certaines denrées alimentaires sont passés par cette subvention exceptionnelle du gouvernement.

Ce qui est alléchant et implique de nos compatriotes une vigilance participative, a trait à l’importante subvention de différents types d’engrais. Toute chose qui ouvre malheureusement la voie à l’incivisme de certains qui sont bien tentés de les reprendre hors de nos frontières à des prix qui les arrangent. Au lieu donc de faire profiter au Bénin de ces centaines milliards de subvention, ils le font profiter aux autres pays limitrophes.

Et c’est pourquoi, Aurelie Adam Soulé Zoumarou a choisi de parler dans la langue du terroir pour supplier les populations de se constituer en brigade des intérêts du Bénin pour dénoncer les fraudeurs. Elle a été abondamment ovationnée par les populations majoritairement des femmes.

Enfin, le représentant du ministre de l’agriculture, Affo Ousmane, est venu en bariba porter des détails, chiffres à l’appui, pour appuyer les interventions de ces deux prédécesseurs.

Du côté des populations, c’est la joie. Pour Baké N’Gobi, vendeuse au marché de Kalalé, c’est maintenant qu’elle vient de comprendre que, comme on le dit chez elle, le singe sue mais son pelage empêchait qu’on voit ce qu’il fait. Il faut donc soutenir ces efforts du président Talon à répondre aux effets induits par ces deux crises, la Covid-19 et la guerre en Ukraine.

C’est pourquoi, elle s’engage dès maintenant à rejoindre la brigade citoyenne contre les fraudeurs qui torpillent les efforts du gouvernement. Et c’est presque le même refrain chez les autres, hommes et femmes, toutes couches confondues, que nous avons interrogés.

Cette étape de Kalalé qui ouvre le bal de cette sortie gouvernementale dans le Borgou et l’Alibori, est une réussite.

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le Béninois Libéré

GRATUIT
VOIR