Image default
Société

Remise officielle du Certificat d’aérodrome : L’Aéroport de Cotonou désormais aux normes internationales

Après être sorti de la liste noire de l’Union Européenne en mai 2017, grâce aux efforts du  Gouvernement de la rupture, l’aéroport de Cotonou  vient de faire son entrée dans l’arène des grands aéroports de ce monde en satisfaisant aux normes de sécurité aéroportuaire. Et ceci grâce à l’obtention de la certification décernée à son gestionnaire, la Société des Aéroports du Bénin (SAB), par l’Anac.

A partir de ce jeudi 20 mai 2021, l’Aéroport International Cardinal Bernadin Gantin est désormais reconnue comme un aéroport aux normes internationales en matière de sécurité aéroportuaire. C’est ce qu’il faut retenir de la cérémonie de remise officielle de Certificat d’aérodrome au profit dudit aéroport à la Société des aéroports du Bénin (Sab) qui a eu lieu hier dans l’enceinte de cet aéroport.

Présidée par le Ministre des Infrastructures et des Transports, Hervé HÊHOMEY, cette importante cérémonie qui classe désormais l’Aéroport de Cotonou dans la cour des grands, a connu la présence du Commissaire de l’UEMOA en charge des Transports et des Infrastructures, du directeur régional adjoint de l’OACI, du Directeur Général de la Société des Aéroports du Bénin (SAB), Alonado ADISSIN, du DG ANAC, Karl Lègba, et plusieurs autres acteurs de l’aviation civile du Bénin. Une certification qui démontre que l’Aéroport satisfait aux normes et exigences de l’organisation de l’Aviation Civile Internationale (AOCI).

Du coup, l’Aéroport de Cotonou obtient ainsi son parchemin qui lui permet d’ouvrir ses portes aux grandes compagnies qui avaient soin de ce document pour composer avec Cotonou. Fruit des lourds investissements du Gouvernement du Président Patrice TALON et des nombreuses réformes salutaires engagées depuis Avril 2016, Ce Certificat d’aérodrome décerné à l’aéroport international Cardinal Bernardin GANTIN par l’Anac conformément aux réglementations de l’Oaci, est l’aboutissement d’un long processus que n’ont pas manqué de souligné les intervenants à cette cérémonie.

Les exigences, la détermination et les investissements

 « Nul ne peut exploiter un aérodrome ouvert à la circulation aérienne publique, s’il ne détient un certificat de sécurité d’aérodrome. » A dit le Dg Anac Karl LEGBA citant l’article 131 de la loi portant code de l’aviation civile pour faire comprendre l’importance de la sécurité aéroportuaire. Mieux, il est allé plus en profondeur en évoquant les trois principes pour aboutir à la certification de l’aéroport international de Cotonou.  Il s’agit de la définition des règles de la certification par le ministre en charge de l’aviation civile, la demande  formelle de cette certification par le postulant, c’est-à-dire le gestionnaire d’aérodrome, sous la forme indiquée par le Ministre, et la délivrance du certificat par l’Agence Nationale de l’Aviation Civile, lorsque les installations, les manuels de procédures, le personnel et d’autres détails du trafic aéroportuaire sont conformes aux  normes recommandées.

Pour le Directeur Général de la Société des Aéroports du Bénin (SAB), Alonado ADISSIN, « la certification est une exigence de l’Organisation de l’Aviation Civile Internationale (OACI) pour tout aéroport recevant des vols internationaux. La certification a pour objet de s’assurer de la conformité des installations, ainsi que du respect des procédures adéquates qui visent à minimiser les risques associées aux opérations des aéronefs à l’aéroport. La certification définit les bases de référence pour la surveillance continue de la conformité aux normes, assurée par l’Agence Nationale de l’Aviation Civile ANAC ».

De son côté, le directeur régional adjoint de l’OACI, Nika Mèhèza Manzi salué toutes les personnes impliquées dans l’obtention de ce certificat avant d’affirmer que ce Certificat D’aérodrome atteste que l’aéroport de Cotonou satisfait désormais aux normes internationales. Aussi, a-t-il assuré de sa disponibilité à la moindre sollicitation.

Quant au Commissaire de l’UEMOA chargé des transports et des infrastructures, Koffi Paul Koffi, il a salué le sérieux du travail abattu par le Bénin pour parvenir à cette Certification sans oublier ses acteurs dont principalement le ministre  Hêhomey. « Le ministre Hêhomey est l’un des meilleurs ministres des transports de l’espace UEMOA. » A-t-il déclaré avant d’ajouter que les Béninois doivent être fiers de  l’avoir comme ministre.

Enfin, prenant la parole, le ministre Hêhomey a souligné les lourds investissements du gouvernement dans le domaine. Pour lui, tous ces investissements cadrent avec la vision du président Patrice Talon dans révélation du Bénin. « Le Gouvernement du Président Patrice TALON, dans son Programme d’Actions, Bénin Révélé a entrepris de rendre l’Aéroport International de Cotonou conforme aux standards internationaux, en vue de soutenir le développement du transport aérien. » A-t-il dit.

A l’issue de ces discours, il a été procéder à la remise de cette certification aux Dg Sab, gestionnaire de l’aéroport de Cotonou qui avec ce document prouve son sérieux et maitrise de la sécurité aéroportuaire.

Seul pays en Afrique à en détenir

Lorsque vous êtes sous une bonne étoile, tout vous réussit, un bonheur peu enclencher un autre aussi. Avec cette certification d’une validité d’un an renouvelable, l’aéroport de Cotonou qui peut traiter avec les grandes compagnies aériennes sans exception, démontrer aussi toute sa détermination à relever n’importe quel défi aussi bien en infrastructure que logistique.

C’est ce qui explique l’installation de deux  bornes d’enregistrement libre-service qui permettent aux passagers en une minute maximum de s’enregistrer et d’obtenir leur carte d’embarquement et de faire la sélection de leur siège eux-mêmes sans aller au comptoir d’enregistrement.

Avec cette technologie pour plus de célérité dans la gestion des voyageurs, l’aéroport de Cotonou devient le seul aéroport en Afrique à en disposer. Un gros coup réussi par la SAB dans cette cour des grands dans laquelle elle joue désormais.

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le Béninois Libéré

GRATUIT
VOIR