Image default
Entrepreneuriat

Remise de chèques aux lauréats du financement Oumandera : Aurelie Adam Soulé Zoumarou, l’artisan du développement du numérique au Bénin

La Ministre du Numérique et de la digitalisation, Aurelie Adam Soulé Zoumarou, a présidé dans la matinée du vendredi 14 mai 2021, en compagnie du ministre de l’économie et des finances, représenté par son directeur de cabinet, Hermann Orou Takou, la cérémonie de remise de chèques aux startups béninoises lauréates du financement Oumandera.

Dans son mot de bienvenue à l’assistance, Jessica Gaba, Coordinatrice du Fond d’Appui à l’entrepreneuriat Numérique (FAEN), explique que OUMANDERA est une subvention d’une valeur comprise entre 05 millions et 50 millions de francs CFA que l’État béninoise met à la disposition des meilleures startups. Ceci vise à les aider à démarrer une nouvelle phase de développement de leurs projets. Sur un total de 114 dossier reçus par le FAEN, 11 ont pu passer les trois différents phases d’évaluation des jurys.

La liste de ces startups à savoir : GO MEDICAL, BFT, FEDAPAY, GOUNOU, Ylomi, TIC AGRO Business, Ola Medical Services, Africa Puzzle, Jinukun, Medom Bénin, Tech it All Engeneering a été rendu publique par un arrêté ministériel en date du 12 mai 2021 du Ministre du Numérique et de la Digitalisation (MND).

Par l’entremise de leur porte-parole, Amos Avocè, promoteur de BFT, les lauréats ont remercié le gouvernement pour ces subventions qui constituent un encouragement et une reconnaissance de l’Etat pour le développement du secteur du numérique au Bénin et dans la sous-région.

Prenant la parole au nom du ministre de l’économie et des finances, Hermann Orou Takou, Directeur de cabinet du ministre, a notifié que le développement des startups constitue l’une des préoccupations majeures du gouvernement actuel. Il a ensuite dévoilé à l’endroit des startups qui sont dans l’ombre qu’il y a 1 milliards de francs CFA qui est prévu dans le budget national pour les accompagner cette année.

Pour la ministre de l’économie numérique et de la digitalisation, Aurelie Adam Soulé Zoumarou, principale artisane du développement du secteur du numérique au Bénin, Oumandera s’inscrit dans le cadre du développement de l’initiative privée. Ceci vise à accompagner la modernisation de l’administration et les applications mises en place par le gouvernement dans le cadre de la dématérialisation de plusieurs produits de l’administration publique.

C’est la fin d’un processus mais ce n’est pas la fin de tout, c’est le début d’autre chose : c’est à dire le début d’un suivi que son ministère à travers le FAEN mettra en place pour suivre les lauréats, a fait comprendre la ministre Aurelie Adam Soulé Zoumarou.

Ange Aristide BYLL

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le Béninois Libéré

GRATUIT
VOIR