Le Béninois Libéré
Image default
Société

Réduction des salaires: Le coupable selon la CSTB

« Au payement des salaires du mois de Janvier 2022, les agents du public, du parapublic, et du privé ont constaté avec amertume des réductions parfois drastiques de leur salaire », c’est ce qu’a fait savoir la confédération syndicale des travailleurs du Bénin (CSTB) à travers un communiqué en date du 31 janvier dernier. Selon la confédération, les nouvelles dispositions du code général des impôts a déjà des répercussions sur le salaire des travailleurs et cela se ressentira dès le paiement des salaires du mois de janvier 2022.

 Selon le même communiqué, un montant s’élevant de 500 francs cfa et 70.000 francs cfa sera retiré des salaires et ce en fonction du salaire que reçoit chaque individu.  Une réduction qui n’est que le revers de l’application du nouveau barème des taux progressifs d’impôts sur traitement et salaire (ITS), et la suppression de l’abattement sur le nombre d’enfant à charge dans le calcul de l’ITS.

Face à cette situation qualifier d’inadmissible, la confédération syndicale des travailleurs du Bénin (CSTB) exige la restauration de l’abattement des impôts sur salaire et traitement au prorata du nombre d’enfants à charge. Car cet état de chose selon eu vraiment est déplorable dans un contexte de cherté de vie observé depuis un certain moment où le prix des vivres, de l’électricité, de l’eau, du gaz et des soins de santé augmente vertigineusement.

Gloria AKOAKOU

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le Béninois Libéré

GRATUIT
VOIR