Image default
Politique

Reconnaissance de la victoire du duo Talon-Talata: Kohoué et Agossa, en bons perdants

« … Le peuple a fait son choix en optant pour l’abstention et donc pour une forme de continuité. » A dit Corentin A. Kohoué lors de la conférence de presse organisé suite à la proclamation des Résultats provisoires proclamés par la Céna mardi dernier.

Des propos qui n’interviennent pas comme cela et qui témoignent de la maturité de ces candidats du duo Restaurer la confiance (Rlc), Corentin A. Kohoué et Iréné Agossa. Il n’est pas facile de reconnaitre sa défaite en politique, mais quand cela intervient, ça témoigne de la maturité de ces acteurs. Lesquels acteurs démontrent qu’ils ont réussi à dépasser la satisfaction de leur seule personne. Ce qui n’est souvent pas le cas puisque tout le monde pense pouvoir devenir président. Ce qui devient du coup une obsession pour certains décidés à devenir à tout prix président. Par leur acte, le duo Kohoué-Agossa se démarque de cette ligne car soucieux de l’avenir des populations. Liré ci-dessous quelques propos.

Propos de Corentin A. Kohoué

« Le peuple n’est pas sorti nombreux pour voter. En particulier, le peuple de l’opposition a boudé les urnes soit parce que traqué par la peur ou la psychose ambiante, soit parce que démotivé par les partisans du boycott, ou affadi par la raideur d’un pouvoir qui ne leur inspire ni confiance ni enthousiasme démocratique.

Notre Duo a prôné l’alternance par les urnes. Mais le peuple a fait son choix en optant pour l’abstention et donc pour une forme de continuité. Directement ou Indirectement, volontairement ou involontairement,  nos camarades de l’opposition qui ne nous ont pas rejoint pour contribuer à motiver le peuple de l’opposition à voter pour nous afin d’assurer cette alternance ont contribué à assurer cette continuité de l’Etat des lois alors que nous nous sommes battus pour un retour à l’état de droit.

… Notre combat se poursuivra vaille que vaille. Nous allons continuer à œuvrer politiquement pour le retour des exilés, pour la libération des prisonniers politiques dont le nombre ne cesse d’augmenter. Nous nous battrons pour cette Conférence Nationale de la Restauration que nous avons prônée au cours de notre campagne ainsi que pour toutes les problématiques socio-économiques que nous avons défendues surtout en faveur de la jeunesse. »

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le Béninois Libéré

GRATUIT
VOIR