Le Béninois Libéré
Image default
Société

Protection sociale sur la traite des personnes : Les formateurs des acteurs en atelier de travail à Cotonou

Ce lundi 9 mai 2021, s’est ouverte à l’hôtel Azalaï de Cotonou la formation des formateurs des acteurs de la protection sociale sur la traite des personnes. Organisée par le ministère chargé du Développement et de la Coordination de l’Action Gouvernementale, elle a officiellement été lancée par le directeur de cabinet adjoint du ministre d’État, Yakoubou Amadou.

Regroupant une vingtaine d’acteurs de la protection sociale cet atelier de formation n’est qu’une suite des nombreuses activités mises en œuvre par la direction générale de l’évaluation des observatoires et du changement social appuyer par l’agence expertise France pour parer les acteurs sur la traite des personnes.  Les  objectifs sont  bien structurés, a laissé croire le directeur général de l’évaluation et de l’observatoire du changement social,  AGUESSY Magloire dans son discours. Il atteste de l’expertise des participants à mener à bien la mission qui leur sera confiée. << Des formateurs avertir de la traite des personnes ont été sélectionnés pour animer plusieurs thématiques relatives à la lutte contre ce fléau ceci afin de nous permettre d’agrandir nos connaissances et d’apporter notre contribution à l’éradication globale d’une part et d’autre part de nous armer a conduit nos paires en vue d’accompagner plus le gouvernement. >> A-t-il déclaré.

Ce fléau, qui gangrène l’Afrique, est devenu un combat de tous. Marie VEILLON attaché de coopération à l’ambassade de France et représentant l’ambassadeur  condamne la traite des personnes qu’elle estime inhumaine.

« Il s’agit aujourd’hui d’agir en fidélité… La traite des êtres humains constitue une violation des droits de l’homme et de la dignité humaine …  » A-t-elle fait savoir.

À sa suite, le directeur de cabinet adjoint du ministre en charge du Développement et de la Coordination de l’Action Gouvernementale a réitéré le soutien du gouvernement à ce projet avant de procéder à l’ouverture officielle des ateliers. << Le présent atelier de cinq jours dont l’objectif général est de disposer à court terme d’un budget de 25 formateurs au niveau des acteurs de protection sociale capables d’assurer par eux mêmes la formation de leurs paires sur la problématique de traître des objectifs. >>  A clarifié Yakoubou Amadou, directeur de cabinet adjoint du  MDCAG.

Démarré ce lundi, l’atelier de travail va prendre fin le vendredi 13 avril 2022.

Nel Charbel Koffi

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le Béninois Libéré

GRATUIT
VOIR