Le Béninois Libéré
Image default
Société

Projet de Sédentarisation des Troupeaux de Ruminants au Bénin/Mono : Des solutions pour la fin des dégâts

A travers  une importante séance de travail qui a eu lieu en fin de la semaine écoulée à la Préfecture de Lokossa, le Projet de Sédentarisation des Troupeaux de Ruminants au Bénin (ProSeR) a été présenté aux éleveurs et élus locaux. Cette séance qui intervient un mois après le lancement officiel du ProSeR, qui a eu lieu le 23 décembre 2021 à Gogounou, résulte pleinement de la vision du Gouvernement du Président Patrice TALON de promouvoir la sédentarisation comme mode d’élevage.

Les nombreux conflits sanglants et les importants dégâts matériels dont la transhumance est souvent la source, pourront ainsi être conjugués au passé. Au cours de la séance qui a connu la participation des élus locaux, le PrOSER a été présenté à des acteurs clés des secteurs de l’élevage, de l’agriculture et de la formation professionnelle tels que des responsables des administrations communales, des organisations d’éleveurs et de producteurs ainsi que celle des structures administratives déconcentrées de l’Etat du département du Mono.

Il est attendu de ces derniers leurs contributions et leur implication réelle en vue d’assurer un franc succès à la mise en œuvre du projet. Par ailleurs, les participants ont été édifiés sur la problématique de l’identification des espaces pastoraux que les communes doivent abriter et cela, en tenant compte de leurs schémas directeurs d’aménagement communal respectifs. Au nombre des réalisations prévues dans le cadre de ce projet, il y a la réalisation d’un campement pastoral pilote, le renforcement de 126 campements qui existaient déjà, l’appui à 5000 éleveurs individuels.

Mais au-delà de la saine et pacifique cohésion puis de la complémentarité que ce projet permettra aussi d’instaurer entre les éleveurs et les agriculteurs, le gouvernement a à cœur de faire du ProSER, l’instrument de la concrétisation d’un pan essentiel du PAG 2021-2026: accroître la participation du secteur de l’agriculture et de l’élevage à l’économie, créer de l’emploi et améliorer les conditions de vie des populations béninoises.

Présidée par Sègla Arnaud AGON, Secrétaire général du département du Mono, la séance a connu la présence de l’expert spécialiste en sécurisation foncière Xavier ZOLA, représentant de la Coordonnatrice du Projet et de Stéphane DAVOH, le Secrétaire Général de la mairie de Lokossa représentant le Maire. Il faut noter que c’est un projet qui s’étend sur cinq années dont 35 milliards seront investis.

Hilbert EDAH

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le Béninois Libéré

GRATUIT
VOIR