Le Béninois Libéré
Image default
Politique

Projet de refus de siéger si la Cour n’accède pas à toutes leurs requêtes : LES DÉMOCRATES DIVISÉS

(Les jeunes disent être élus pour siéger)

Une partie des responsables du parti Les Démocrates, pour mettre la pression sur la Cour constitutionnelle et Patrice Talon, menace de ne pas faire siéger leurs députés si la Cour constitutionnelle, juge du contentieux électoral, ne ramène pas le parti à la première place comme première force politique du Bénin.

Une requête totalement saugrenue quand on sait qu’aussi bien les responsables du LD que les responsables des autres partis politiques, chacun connait dans ses compilations, les scores des autres.

Il n’y aura donc pas de miracle à opérer par la Cour constitutionnelle pour ramener le parti de Éric Houndété à cette place-là où il faut avoir plus de sièges que l’Up Le Renouveau de Joseph Djogbénou.

Et c’est l’immortel Houdou Ali remis de son stress de prison qui prête sa voix à cette menace. Bien évidemment des responsables directs du LD sont derrière. Heureusement, de jeunes députés élus selon des sources proches de ce parti et généralement crédibles, refusent de suivre ce mot d’ordre. Ils ont été élus par le peuple pour siéger. Donc, ils ne sauraient déroger à cette exigence du peuple qu’ils représentent pour les avoir élus.

Voilà une grosse fissure née quelques heures après la proclamation des tendances. Il reste maintenant que le président Talon renouvelle ses écailles pour lézarder férocement le mur LD par cette fissure que la ligne dure du parti est en train de créer.

Apparemment, la récupération des élus Démocrates sera même plus facile que prévue par les maîtres de la Rupture.

Aboubakar TAKOU

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le Béninois Libéré

GRATUIT
VOIR