Le Béninois Libéré
Image default
Benin Société

Professionnalisation des lycées techniques agricoles et écoles des métiers de l’hôtellerie : Pour l’insertion des jeunes à la vie active

La mission d’assistance des lycées techniques agricoles et des écoles des métiers de l’hôtellerie, du tourisme et de la restauration étaient au cœur des échanges lors du conseil des ministres de ce mercredi 28 Septembre 2022. Le gouvernement avait au préalable accepté avec les cabinets internationaux construire, en collaboration avec les compétences nationales, six des sept écoles des métiers prévues à son Programme d’Action 2021-2026. Il s’agit entre autres des établissements des métiers de l’énergie et du développement durable, du numérique, des bâtiments et des travaux publics, de l’automobile et des équipements industriels, des industries du bois et de l’aluminium, de l’eau et de l’assainissement.

Pour réussir leurs objectifs, l’État à collaborer avec des experts pour apporter leurs visions sur les lycées techniques agricoles et l’Ecole des métiers du tourisme, de l’hôtellerie et de la restauration. Plusieurs volets seront traités comme l’élaboration des programmes de formation, des listes des équipements, l’implantation des programmes, la production des ressources pédagogiques, les conseils techniques auprès des cabinets d’architectes pour l’implantation des filières et des équipements dans les espaces pédagogiques indiqués afin d’assurer l’adéquation infrastructures/métiers.
Elles consisteront aussi à :

  • La formation et l’insertion des jeunes dans la vie active, les politiques territoriales de développement économique et social ;
  • viser également l’implication des acteurs régionaux d’une part, dans la détermination des besoins réels en formation, et la mise en œuvre du processus de formation d’autre part ;
  • exiger le professionnalisme après la formation des métiers.
    -mettre en avant les valeurs communes et partagées telles que l’implication active dans le territoire, une agriculture moderne et respectueuse de l’environnement, comme l’un des leviers du développement durable, une dynamique tournée vers l’innovation.

En outre, ces mesures permettront l’élaboration des curricula et programmes de formation de l’Ecole des métiers de l’hôtellerie, du tourisme et de la restauration, de la mise aux normes internationales de la délivrance des diplômes, en phase avec le cadre des certifications de l’Afrique de l’Ouest et compatible avec les cadres de certification internationaux de référence. Le gouvernement a également œuvré à la conception et l’opérationnalisation d’un modèle d’évaluation et de certification des apprentissages et formations basés sur le développement réel d’acquis professionnels, le développement des référentiels de compétences et des programmes associés, qui tiennent compte des besoins exprimés par les professionnels du secteur du tourisme, de l’hôtellerie et de la gastronomie.

Le tout sans oublier que le Bénin est connu pour satisfaire les besoins et les exigences de la clientèle internationale des hôtels du pays. Le Conseil a donc donné son accord pour la contractualisation avec ces divers partenaires aux fins de la réalisation de cette mission d’assistance.

Samouwilou KORA (stag)

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le Béninois Libéré

GRATUIT
VOIR