Le Béninois Libéré
Image default
Politique

Procès en sorcellerie de l’opposition contre le Dgi Yénoussi : ET POURTANT, LA RÉALITÉ EST LÀ

(Plusieurs gros morceaux des blocs de Talon sont tombés faute de quitus fiscal)

Pendant que certains candidats de l’opposition, Les Démocrates, maudissent le directeur général des impôts, Nicolas Yenoussi, qu’ils taxent d’être au service du président Talon, d’autres de la même opposition jubilent et trouvent qu’il fait bien son job. Eux sont contents de remplacer leur concurrent dégagés faute de n’avoir pas obtenu le graal, le quitus fiscal.

Le même constat est fait chez les membres des deux blocs politiques du président Talon. Pendant que les titulaires du fameux quitus montent sur les listes en remplacement de leurs collègues recalés pour non paiement de l’intégralité de leurs impôts, le Dg Yenoussi est salué pour sa rigueur. Mais juste à côté, il est maudit, traité de tous les noms par les mécontents pourtant issus des deux blocs du président.

Les exemples sont là et montrent qu’il y a de gros morceaux de la mouvance qui seraient prêts à décapiter Nicolas Yenoussi, verser son sang sur leurs fétiches juste pour se venger.

À côté, son nom est cité pour des bénédictions avec offrandes par les élus qui profitent de leur rigueur à être à jour vis-à-vis du fisc pour ravir la vedette à leurs concurrents sur des listes de la mouvance. C’est de bonne guerre.

Le pauvre Yénoussi est juste à la mauvaise place au mauvais moment où la rigueur des chiffres ne permet pas de favoriser ses amis et où on se doit d’avoir le dos et les épaules larges pour supporter la colère des mauvais payeurs.

Trêve donc aux interprétations politiques. Nicolas Yénoussi n’a aucun pouvoir de décision. Il est lui-même l’esclave d’un système, d’un logiciel pour la gestion de la fiscalité nationale et cet outil ne le connaît et ne reconnaît non plus ses amis politiques.

En exemples, HOUNGNIBO Kokou Lucien de UP LE RENOUVEAU est tombé de la liste pour ses entreprises COTE AFRICAINE et SOLEIL D’AFRIQUE qui doivent respectivement 636.469.498 FCFA et 42.881.313 FCFA soit au total 679.350.810 FCFA ;

  • AKOUAKOU ROGATIEN de l’UP LE RENOUVEAU pour accumulation de dettes fiscales ;
  • SADO Nazaire du BLOC REPUBLICAIN pour les mêmes raisons. Notons aussi que les sieurs HOUNGNIBO et SADO sont des députés de l’actuelle mandature et représentent des personnalités de premier plan de leurs partis respectifs. Nazaire SADO est même un des questeurs de l’actuelle Assemblée nationale.

Pour sa part, Rogatien AKOUAKOU est maire en exercice de la commune de Tori-Bossito.

Les nouveaux noms de barons politiques de la mouvance et qui n’ont pas obtenu le quitus fiscal sont légion. Imaginez que
Yves Edgar MONNOU de l’UP-R est aussi en pleurs pour accumulation de dettes fiscales. Lui qui est une des figures majeures de l’ex-parti PRD aujourd’hui membre influent donc de l’UP le Renouveau.
Même cas chez Elisabeth AGBOSSAGA du BR tombée les quatre pattes en l’air pour accumulation de dettes fiscales. Elle qui est une militante de premier plan du parti, ancienne candidate à la présidentielle de 2016, n’est pas à jour de ses impôts et n’a donc pas eu son quitus fiscal.

Le grand AFFO OBO AHMED TIDJANI de l’UP le Renouveau, l’homme à qui le président Talon pardonne tout, n’est pas parvenu à se sauver. Il est aussi tombé pour accumulation de dettes fiscales. Député de l’actuelle législature, il n’a donc pas gagné le droit de prendre part aux prochaines législatives, sa situation fiscale n’étant pas saine.

Voilà autant d’exemples qui montrent que les 04 membres environ de l’opposition qui ne sont pas à jour de leur obligation fiscale, ne suffisent pas pour dire qu’il y a une stigmatisation de l’opposition. Qu,ils aillent s’acquitter de leur obligation citoyenne et cesser de pleurer dans les pleurs des amis de Talon qui cachent leurs pleurs pour s’éviter la honte de paraître MAUVAIS PAYEURS.

Nicolas Yénoussi devra être nourri au prytanée après cette campagne réussie en attendant que Dieu lui offre 41 filles vierges au paradis à sa mort pour service rendu à sa Patrie.

Le journaliste mérite un Coca-Cola pour cette prière de 41 vierges, je pense.

Aboubakar TAKOU

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le Béninois Libéré

GRATUIT
VOIR