Le Béninois Libéré
Image default
Politique

Procès du professeur Joël Aïvo : Le complot du coup d’Etat

Toujours au procès de Procès du professeur Joël Aïvo, les déclarations s’enchainent et nous en apprennent plus. BONI SARE Issiakou, ancien militaire et chef d’entreprise a eu à dire : « J’ai été un ancien militaire et chef d’entreprise aujourd’hui. J’ai fait 10 ans à la Présidence. Je maîtrise la Présidence. J’ai connu  Gilbert ZINSOU 4 à 5 mois avant les élections présidentielles de 2021. Il m’a approché pour me demander si j’ai des amis militaires pour faire un  » coup d’État militaire », un projet de son ami Arnaud HOUEDANOU, soutien du professeur Frédéric Joël AÏVO. J’ai dit « Oui ». Il m’a fait la proposition 2 mois avant les élections. Gilbert m’a dit qu’il veut escroquer Arnaud, le porteur du projet du Coup d’État… »

Aussi, a-t-il signalé que : « Monsieur AÏVO n’est pas impliqué dans le prétendu dossier de coup d’Etat qui en réalité est une affaire d’escroquerie entre Gilbert Zinsou, Arnaud Houedanou et moi. Je n’ai jamais discuté avec lui en personne. Je n’ai jamais rencontré Mr Gnonlonfou. »

Et la suite se passe ainsi :

A la question de Me Didè à Boni Saré Issiakou de savoir à quel moment un coup d’Etat devient serieux, celui-ci répond : « ça depasse mon niveau. Je suis un militaire de base. »

-Donc vous n’êtes pas capables de faire un coup d’Etat ? 

– « Non je n’en suis pas capable. »

– Qu’avez-vous acheté avec l’argent pris? Questionne     Me Gbago à Boni Saré Issiakou :

Rien n’a été acheté ?

Me Gbago :  Il n’y a donc eu achat ni de moto, ni de location de voiture, ni d’achat de carte sim. C’etait donc une simple affaire de d’escroquerie ?

Boni Saré Issiakou : C’est exact

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le Béninois Libéré

GRATUIT
VOIR